Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

07/04/21 | 8 h 59 min par HINDUSTAN TIMES

Le recif « Julian Felipe Reef » en mer de Chine méridionale toujours occupé par les « loups guerriers » de Pékin

Les navires chinois sont amarrés à Whitsun Reef, mer de Chine méridionale, le 27 mars 2021 (via AP)

La Chine a l’intention d’occuper davantage de zones de la mer de Chine méridionale, selon le chef de la défense des Philippines.

Un tribunal international a invalidé la revendication de la Chine sur 90% de la mer de Chine méridionale en 2016, mais Pékin ne reconnaît pas la décision et a construit des îles artificielles dans les eaux contestées.

Le chef de la défense des Philippines a déclaré dimanche que la Chine cherchait à occuper plus de zones dans la mer de Chine méridionale, citant la présence continue de navires chinois qui, selon Manille, sont occupés par des milices dans les parties contestées de la voie navigable stratégique.

« La présence continue des milices maritimes chinoises dans la région révèle leur intention d’occuper davantage (des zones) dans la mer des Philippines occidentales », a déclaré le secrétaire à la Défense Delfin Lorenzana dans un communiqué, utilisant le nom local de la mer de Chine méridionale.

C’était la deuxième déclaration hostile de Lorenzana en deux jours alors qu’il répétait les appels des Philippines pour que les bateaux chinois quittent Whitsun Reef, que Manille appelle le Julian Felipe Reef, situé dans sa zone économique exclusive de 200 miles.

Des diplomates chinois ont déclaré que les bateaux ancrés près du récif – au nombre de plus de 200 sur la base des renseignements initiaux recueillis par les patrouilles philippines – étaient à l’abri d’une mer agitée et qu’aucune milice n’était à bord.

Samedi, Lorenzana a déclaré qu’il restait encore 44 navires chinois à Whitsun Reef malgré l’amélioration des conditions météorologiques.