Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

22/01/20 | 15 h 12 min par arte

MOMCHIOVTSI ( Bulgarie ) / ARTE-Regards : Des Chinois en quête du yaourt bulgare…

Considéré en Bulgarie comme un élixir de jouvence, le yaourt des Rhodopes se retrouve désormais dans les publicités pour les produits laitiers en Chine.

Il n’en fallait pas plus pour attirer les Chinois à Momchilovtsi, petit village niché dans les montagnes bulgares, pour y découvrir le secret de la longévité.

Les villageois apprennent quant à eux le mandarin et accueillent les visiteurs de l’Empire du Milieu dans le cadre d’un festival du yaourt.

Consultez aussi :

L’opportunité qui aide une destination à se développer

D’autres destinations moins connues, moins proches géographiquement ou moins emblématiques que le Vietnam et la Thaïlande ont su déployer des campagnes de communication efficaces envers la clientèle chinoise. Un exemple qui peut sembler farfelu mais qui est en réalité très pertinent : la réussite du village bulgare Momchilovtsi.

Ce village a profité d’un industriel chinois opportuniste qui a commercialisé en Chine un yaourt sous le nom éponyme, censé contenir la bactérie lactée jugée capable d’allonger la durée de vie du consommateur. Preuve à l’appui : le village détient le record d’habitants centenaires du pays! Qu’on adhère ou pas à la théorie, le yaourt Momchilovtsi bénéficie d’une bonne publicité en Chine et des tours organisés ont déjà été mis en place pour permettre aux touristes chinois de respirer le bon air pur de la montagne bulgare tout en dégustant le yaourt traditionnel préparé par les locaux du village.

Pour résumer : la Birmanie doit trouver son opportunité pour attirer les touristes chinois. 

Image  et texte : http://touristechinois.com/birmanie-voudrait-attirer-plus-de-touristes-chinois/