Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

25/01/19 | 13 h 19 min par C.K. / traduction France Tibet

Nouveau scandale de vaccins contaminés en Chine

Mme Wang Yanfang (à gauche), reçoit le “China Outstanding Democrats Award”présenté par Nancy Pelosi, membre du Congrès états-uniens. Novembre 2016

La semaine dernière dans la province de Jiangsu à l’est de la Chine des parents en colère ont affronté des fonctionnaires et la police après que 145 enfants soient tombés malades à cause de vaccins périmés.

Les victimes âgées de trois mois à quatre ans souffrent de symptômes allant de la fièvre et à des éruptions cutanées jusqu’à une paralysie faciale et de la surdité.

Le problème n’est pas nouveau comme l’explique Wang Yanfang réfugiée politique aux Etats-Unis et épouse de l’avocat des droits de l’Homme Tang Jingling emprisonné il y a 3 ans.

Tang Jingling avait de 2006 à 2009 défendu un groupe de parents dont les enfants avait été rendus infirmes avec des dommages cérébraux à cause d’un vaccin défectueux contre la méningite .

Elle a ajouté qu’il y avait moins de voies de recours pour les victimes après la répression à l’échelle nationale des avocats des droits de l’Homme entamée en 2015. En effet de tels cas sont très risqués à défendre et impossibles à gagner. Les avocats qui oserait accepter prendrait le risque de perdre leur droit d’exercer.

Tang Jingling travaillait sur des cas comme celui-ci, mais ces affaires n’ont pas réussi à convaincre le gouvernement de prendre au sérieux le problème des vaccins défectueux et il n’y a pas eu d’enquêtes supplémentaires sur les responsables.

L’épouse de Tang Jingling est persuadée que si une enquête rigoureuse avait été réalisée les incidents auquel nous faisons face aujourd’hui ne se seraient pas produit.

“C’est vraiment ridicule », commente-t-elle. « L’aide qu’un avocat offre à ses clients concerne chaque famille ,la santé des enfants, leur vie et leur sécurité. En vertu de la loi nous avons besoin de personnes pour accomplir cette mission. Dans une situation normale, il obtiendrait l’approbation et le respect de sa profession.

« Mais les progrès en matière d’état de droit ont été inversés et les contrevenants à la loi échappent à tout contrôle.

« Le problème des vaccins contrefaits ou contaminés devient de plus en plus important et pourtant ce sont toujours les mêmes personnes qui fabriquent ces vaccins frelatés »,

« Au lieu d’être considéré comme un défenseur de la loi mon mari est traité comme un criminel. Cette société ne se soucie pas du tout de la loi », s’est indignée Mme Wang.

« Tout comme mon mari l’a déclaré devant les tribunaux, les tribunaux ne respectent ni la loi ni aucune forme de justice, car défendre la justice et la loi implique que tout le monde doit s’y conformer. »

« Si Tang Jingling était toujours capable d’exercer il aurait continué à se battre pour les victimes de vaccins contrefaits ou contaminés. Mais alors qu’un autre faux vaccin est découvert dans le Jiangsu, il est coincé en prison, » A conclu l’épouse du défenseur des droits civiques.