Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

27/11/17 | 21 h 42 min

OTTAWA / PEKIN : Justin Trudeau évoquera les droits de la personne en Chine

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau soulèvera les questions du commerce et des droits de la personne lors de sa visite en Chine le mois prochain.

Le bureau du premier ministre a finalisé dimanche les détails de ce voyage, qui se déroulera du 3 au 7 décembre.

Le gouvernement Trudeau réléchit depuis quelques mois à l’ouverture de discussions de libre-échange avec la Chine. Le communiqué diffusé dimanche ne fait aucune mention à ce sujet.

Le gouvernement a récemment consulté des chefs d’entreprise, des chercheurs et des membres de la société civile. Plusieurs intervenants auraient prévenu Ottawa qu’un tel accord pourrait éliminer des emplois au Canada et que le pays peinerait à rivaliser avec les normes chinoises moins strictes, notamment en ce qui concerne l’environnement et le travail.

Le communiqué prévient que le Canada entend poursuivre un dialogue franc avec la Chine dans des domaines comme les droits de la personne et la bonne gouvernance.

La visite de M. Trudeau débutera à Pékin, où il rencontrera le président chinois Xi Jingping et d’autres dirigeants.

La Chine est le deuxième partenaire commercial du Canada en importance. Les exportations canadiennes vers la Chine ont totalisé près de 21 milliards $ l’an dernier.

La Presse canadienne 

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau se rendra la semaine prochaine en Chine pour resserrer les liens bilatéraux et commerciaux, alors que les deux pays explorent la possibilité de conclure un accord de libre-échange.

«Le gouvernement du Canada est déterminé à créer une relation plus forte entre le Canada et la Chine» à l’occasion de cette visite du 3 au 7 décembre, ont indiqué les services du Premier ministre canadien dans un communiqué.

Ce renforcement des relations passe par «un dialogue régulier, franc et exhaustif, notamment en ce qui concerne la bonne gouvernance, les droits de la personne et la primauté du droit».

Pour Justin Trudeau, il s’agit de sa deuxième visite en Chine depuis son arrivée au pouvoir il y a deux ans.

Lors de son déplacement, le chef du gouvernement canadien entend aussi souligner «le potentiel considérable» de renforcement des relations entre les deux pays en matière de lutte contre le changement climatique.

 M. Trudeau débutera sa visite à Pékin avec des entretiens avec son homologue Li Keqiang et Zhang Dejiang, président du comité permanent de l’assemblée nationale populaire, puis avec le président Xi Jinping.

Il se rendra ensuite à Canton pour rencontrer Li Xi, secrétaire du comité provincial du Parti communiste chinois et prononcer un discours lors d’un forum économique.

«Une relation solide avec la Chine est essentielle pour (…) faire croître l’économie canadienne», a souligné M. Trudeau au moment où le Canada est engagé dans une difficile renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les États-Unis et le Mexique.

La Chine est le deuxième plus important partenaire commercial du Canada, loin derrière les États-Unis, avec des échanges bilatéraux de plus de 85 milliards de dollars canadiens (56 milliards d’euros) en 2016.

Les deux pays veulent faire de 2018 «l’année du tourisme Canada-Chine» avec des initiatives pour augmenter leurs échanges dans ce domaine.

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/27/canada-justin-trudeau-en-chine-pour-resserrer-les-liens-commerciaux

AFP

MISE à JOUR