Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

18/11/16 | 19 h 57 min par RFT

OULAN BATOR – Mongolie – / SCIEZ – France – : Même combat pour Pékin … chantage et menaces sournoises

ROCHE

 

Alors que le Dalaï Lama, suite à son récent séjour d’enseignements au Japon, se dirige vers Oulan Bator , capitale de la Mongolie ( ex Mongolie soviétique ), Pékin s’insurge …

C’est d’ailleurs le contraire qui serait étonnant … Voici dans la presse chinoise en France :

Tibet : la Chine exhorte la Mongolie à revenir sur ses engagements

La Chine exhorte la Mongolie à honorer ses engagements sur la question du Tibet, en prenant comme point de départ le développement sain et stable des relations sino-mongoles, a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, en réponse à la visite du 14e Dalaï Lama en Mongolie.

Le 14e Dalaï Lama n’est autre qu’un exilé politique complotant pour séparer le Tibet de la Chine, et qui colporte de longue date un sécessionnisme anti-chinois sous couvert de religion, a-t-elle dénoncé.

 

http://french.cri.cn/621/2016/11/18/661s497927.htm

  2016-11-18 20:52:14  cri

Nos associations de défense des Droits de l’ Homme au Tibet ne sont que trop habituées à cette situation et à cette hantise de la présence du Dalaï Lama ou des défenseurs des droits de l’Homme engagés pour le Tibet, ce qui enrage Xi, tout comme ses prédécesseurs : « séparatiste »« loup dans une robe de moine », sécessionniste » … liste non exhaustive des mots doux pékinois ...

Oulan Bator ( Mongolie )…il s’agit d’une invitation formulée par des sociétés bouddhistes et les rencontres prévues n’ont aucun caractère politique …mais Pékin a peur.

Sciez ( Haute Savoie ) : simple cérémonie à caractère culturel pour le le 20ème anniversaire de l’Association Objectif Tibet mais Pékin construit lui-même la rumeur de la présence du Dalaï Lama …Pékin a peur.

A nous défenseurs de la juste cause du Tibet de rester vigilants, de ne pas céder à ces intimidations.

Rappelons ici le discours qu’ a tenu Jean Luc Bidal, Maire de Sciez, lors de la cérémonie  d’ Anniversaire du 6 novembre 2016 :

     » Il y a quelques semaines mon adjoint au tourisme, qui malheureusement ne peut être là aujourd’hui, a reçu le Consul de Chine accompagné du Vice-Consul, qui tout sourire dehors lui ont dit : « Vous savez que ce n’est pas bien ce que vous faites, le Tibet c’est chinois et donc les affaires tibétaines ne doivent en aucun cas vous regarder. De plus nous vous rappelons que la France n’a pas intérêt à se montrer hostile à la Chine pour de nombreuses raisons, d’ailleurs nous avons un accord sur ce sujet avec votre gouvernement. »

Ce fait, qu’en dehors de ce que cela peut provoquer, signifie beaucoup de choses pour moi : d’abord que, un, c’est une vraie dictature car seules les dictatures n’arrivent pas à conceptualiser ce qu’est une vraie démocratie, en deux que des dictatures croient qu’on peut rendre un peuple heureux en l’empêchant de penser et que de trois seuls les dictateurs peuvent croire qu’on rend un peuple heureux en lui imposant sa peur.

Je me suis dit que cela suffit et justifie amplement que vous le combattiez vous les militants des associations et qu’il faudra essayer dans les années à venir à augmenter ce combat juste car s’il ne l’était pas tout le monde s’en moquerait.

Il est réjouissant d’un certain côté d’assurer ce combat car quand on est « l’Empire du Milieu » qui a peur d’une petite commune qui fait une petite cérémonie, ça veut dire que ce grand pays est très fragile et que cette institution que l’on dit communiste n’aurait pas ce comportement envers une diaspora exilée plus ou moins nombreuse. « 

Mais ce fut une visite vraiment contre – productive : Monsieur le Maire a fait fi de ces propos chinois intimidants. D’ailleurs ne serait-ce pas ingérence chinoise dans les affaires françaises ?

Monsieur le Maire a également fermement repoussé des pressions françaises, plus ou moins parisiennes, mais téléguidées par Pékin…

Mais oui !… tant il est vrai que nous rencontrons souvent, au cours de nos nombreuses actions, des interlocuteurs, élus ou simples citoyens, inféodés aux sirènes et au business chinois ; ou caressés dans le sens du poil par d’habiles manipulateurs des Instituts Confucius ; ou simplement futurs touristes frileux, craignant de ne pas obtenir un jour ou l’autre un visa pour Pékin ou le Tibet …

Que des bonnes raisons !

Alors ? Ne courbons pas l’échine, en tant que  Français et citoyens conscients que la France se doit d’ être à la hauteur de sa réputation : « France – Pays des droits de l’ Homme ».

Il faudra bien un jour que les édiles chinoises considèrent que leur dictature, même de marché, n’est pas le modèle unique de gouvernance sur cette Planète ; que tôt ou tard, la peine de mort systématique et la répression barbare devront faire place au respect des droits fondamentaux  ; que les représentants officiels – ambassadeurs et consuls – installés et goûtant les plaisirs de nos démocraties, s’ habituent à dialoguer avec des démocrates et à laisser de côté leur arrogance et leur propagande savamment distillée.

Notre détermination ?

                                                     NE PAS BAISSER LES BRAS

                                                              NEVER GIVE UP  

Rédaction France Tibet

 Image :

Oulan Bator : La foule salue le Dalaï Lama à son arrivée

Sciez : Devant le drapeau du TIBET, Monsieur Jean Luc Bidal, Maire de Sciez, entouré de Tibétains venus du Bureau du Tibet de Genève et de la Suisse voisine, pour ce 20ème anniversaire de l’Association Objectif Tibet, organisé par Jean Claude Perréard son Président.