Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

08/07/16 | 11 h 35 min

PARIS / MAIRIE DU 18ème : Madame Rabiya Kadeer« Un peuple opprimé, les Ouïghours. » Conférence

Rebia

L’Association des Ouïghours de France & Objectif21 vous convie à la conférence :

« Un peuple opprimé, les Ouïghours. »

Vendredi 8 juillet 2016

 Salle de cérémonies de la Mairie du 18 ème arrondissement de Paris.

Adresse : 1 place Jules Joffrin, 75018 Paris.

Métro : Jules Joffrin ( ligne 12 )

Le Xinjiang est une région autonome majoritairement peuplée de musulmans, en particulier de Ouïghours, une communauté de langue turque de plus de 8 millions de membres, qui s’estiment souvent victimes d’oppression chinoise sur tous les plans politique, culturelle et religieuse.


Rebiya Kadeer, chef de la dissidence ouïghoure en exil aux Etats-Unis depuis sa libération d’une prison chinoise en 2005

Portrait : Rebiya Kadeer, honnie en Chine

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20090729.OBS5859/portrait-rebiya-kadeer-honnie-en-chine.html

Images intégrées 2
Images intégrées 4
Images intégrées 3

L’Association des Ouïghours de France & Objectif21 vous convie à la conférence : « Un peuple opprimé, les Ouïghours. »

               

Peuple dont l’Histoire commence au VIIe siècle de notre ère dans une vaste région de l’Asie centrale, les Ouïghours ont vécu libres durant plus de 1000 ans avant que leur terre ne soit envahie par l’Empire chinois au XVIIIe siècle. Cette invasion marquera le début des révoltes d’indépendance ouïghoures et des répressions chinoises. Ayant gagné leur indépendance en 1863, les Ouïghours seront à nouveau confrontés à l’invasion chinoise qui, lors de la période coloniale, sera soutenue et financée par les Britanniques qui craignaient une expansion russe vers l’Est. En 1884 le Ouïghouristan – également appelé le « Turkestan oriental » – sera totalement envahi et annexé à l’Empire de Chine qui renommera cette région « Xinjiang » ce qui signifie littéralement en Chinois « la nouvelle frontière ». Depuis lors, les Ouïghours luttent pour l’indépendance de leur pays, lutte qui est durement réprimée par les autorités chinoises. Ainsi, des milliers d’opposants politiques sont emprisonnés dans les geôles de l’Etat chinois et des dizaines sont exécutés chaque année sous prétexte de « lutte contre le terrorisme ». Aux répressions, exécutions et interdictions du régime chinois visant le peuple ouïghour viennent s’ajouter une politique d’assimilation forcée du « Xinjiang ». En effet, la Chine mène une politique de « Hanification » – les Hans étant l’ethnie majoritaire en Chine – afin de faire perdre le caractère ouïghour de cette région. Par ailleurs, la majorité des essais nucléaires de l’armée chinoise a été réalisée dans la région du « Xinjiang » entraînant des maladies et malformations liées à ce type d’essais militaires.

C’est dans ce contexte difficile pour le peuple ouïghour, que l’« Association des Ouïghours de France » organise une conférence internationale avec des historiens spécialistes de la Chine et du « Xinjiang » ainsi que des représentants des droits de l’homme. Parmi nos convives seront présents :

  • Rabiya Kadeer, représentante en exil des droits de l’homme dans le « Xinjiang » et présidente du « Congrès mondial des Ouïghours ».
  • André Gattolin, Sénateur des Hauts-de-Seine (Ile-de-France).
  • Thupten Gyatso, président de la communauté tibétaine de France.
  • Ursula Gauthier, journaliste et écrivaine française, spécialiste de la Chine.
  • Dolkun Isa, activiste pour la démocratie en Chine, membre du « Congrès mondial des Ouïghours ».
  • Marie Holzman, sinologue spécialiste de la Chine contemporaine et de la dissidence chinoise.
  • Henri Temple, professeur de droit Avocat, Philosophe, droit de l’Homme
  • Denis Griesmar, membre des Commissions ministérielles de Terminologie.

Intervention des Associations de France :

  • Madame Tran – Coordinatrice de la Fédération des Pays Asiatiques des Droits de l’Homme (FPADH), activiste pour la démocratie et droits de l’Homme au Vietnam
  • M. Pierre Martial – Ecrivain, journaliste blogueur
  • M. Nam – Asie libre

 

Liste des thèmes dont débattront nos intervenants lors de la conférence :

Ilham Tohti : figure symbole de la lutte pour les droits de l’homme et contre les répressions des autorités chinoises sur le peuple ouïghour, Ilham Tohti, économiste de profession et militant politique, est en détention depuis 2009 en raison de ses engagements politiques en faveur du peuple ouïghour.

Commémoration des événements de « Ürümqi » – capitale du « Xinjiang » : lors d’une manifestation en juillet 2009 et sur fond de tensions interethniques les forces de l’ordre chinoises réprimeront durement les manifestants ouïghours causant la mort de plusieurs centaines de personnes.

Problèmes et solutions à la question ouïghoure : quelles solutions démocratiques s’inscrivant dans le droit international pour la résolution du problème ouïghour en Chine ?

 Cmmuniqué par l’ Association des Ouïghours de France.