Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/04/17 | 21 h 46 min par RFT

PARIS / PEKIN : Tibet et droits de l’ homme aux oubliettes… durant la visite de Jean-Marc Ayrault en Chine.

JPEG


M. Jean-Marc Ayrault s’est rendu en Chine les 13 et 14 avril.

A cette occasion, il s’est entretenu avec M. Wang Yi, son homologue, M. Yang Jiechi, conseiller des affaires d’Etat chargé des relations internationales, et Mme Liu Yandong, vice-Première ministre.

JPEG

Les échanges ont porté sur l’actualité internationale et sur la promotion de nos intérêts mutuels dans le cadre de notre partenariat stratégique global, notamment en matière économique et d’échanges humains.

Il s’agit de la troisième visite de M. Jean-Marc Ayrault en Chine en tant que ministre des affaires étrangères et du développement international. Ce déplacement lui permet de prolonger le dialogue de haut niveau développé ces derniers mois avec les autorités chinoises, dans un contexte de forte incertitude à l’échelle mondiale et régionale.JPEG

Communiqué et photos Ambassade de France à Pékin*

Le mot du Bureau de France Tibet :

Nous pourrions être déçus …

Les Droits de l’ Homme pas  plus que la situation au Tibet n’ étaient sans doute dans la liste des sujets à traiter …

 » L’actualité internationale et  la promotion des intérêts mutuels  » entre la France et la Chine sont, en ces périodes de tensions internationales, des questions peu embarrassantes et qui permettent d’ établir plus facilement les consensus souhaités.

Et ce, en dépit de l’appel de Bénédicte Jeannerod , Directrice pour la France de Human Rights Watch ** qui comme France Tibet espérait que ces sujets soient au moins abordés à défaut d’obtenir des résultats probants :  » A Pékin, Jean-Marc Ayrault devrait appeler publiquement les autorités chinoises à cesser de réprimer les droits des activistes à s’exprimer librement, à libérer tous les prisonniers politiques et cesser de recourir à la peine de mort. Cela montrerait que les relations diplomatiques et économiques de la France ne peuvent se faire au détriment des principes affichés : qu’au contraire, ces principes sont une composante vitale des relations de la France avec la Chine. » 

Espoirs décus, disons presque comme toujours, puisque  la France s’ est encore montrée plus que discrète quant à la répression conduite par les autorités chinoises.

Monsieur le Ministre, rappelez -vous : dans votre très récent discours du 23 mars 2017 ****,  vous aviez souligné l’importance des droits humains dans la diplomatie française. Nous vous citons : « Les droits fondamentaux et leur universalité sont au cœur même de notre identité et donc de notre politique »  « La détermination de la France à les défendre partout (…) n’est pas contraire à nos intérêts (…). Elle contribue, en fait, à la promotion de nos intérêts. Parce que ces valeurs ne sont pas des utopies irréalistes. Elles sont des principes d’action ».

Que voilà une prise de position forte mais qui s’ avère complètement dénuée de sens puisqu’ une fois encore, exactement 21 jours après,  c’est la politique de la pleutrerie face aux intérêts économiques qui vient de prévaloir .

Non, Monsieur Jean Marc Ayrault,  ce n’est pas glorieux…Ce n’est pas à l’ honneur de la France … Mais cette idée même d’ honneur est tellement galvaudée qu’ il est préférable de n’ y plus penser …

Dans ce même discours, vous aviez fustigé  » la paralysie des enceintes internationales qui, souvent, découragent et discréditent » – sans citer la Chine d’ailleurs – dans le cas précis de la Syrie.

Vous aviez encore critiqué  » la conception étriquée des intérêts nationaux ». 

Il y a toujours très loin des paroles aux actes … Nous en avons encore la preuve aujourd’ hui même, lors de votre rencontre avec votre homologue à Pékin …

Malheureusement, vous n’avez pas relevé le défi … malgré ce très beau discours du 23 mars 2017, digne d’un concours d’éloquence !

Mais ce n’est somme toute que de la grandiloquence !

Reconnaissons que,  nous, modestes citoyens défenseurs des droits de l’ Homme et de la cause tibétaine, sommes d’incorrigibles utopistes.

A bien y réfléchir, nous avons aussi la mémoire courte puisque lors de votre déplacement à Pékin du 26 octobre 2016 *** pour y rencontrer Xi Xiping, il n’ y avait pas eu de remous …

Alors tournons cette page en même temps que s’ achève cette mandature de François Hollande.

Oublions ces grands discours, ces belles promesses, ces réticences successives.

 Et amusons nous à imaginer le numéro d’équilibrisme auquel vous auriez dû vous livrer …

dans le cas improbable d’ un sursaut de COURAGE qui aurait pu mettre en belle concordance promesses et réalités !

  

La prise de risques ne fait sans aucun doute plus vraiment partie de la culture de nos hommes politiques.

 Merci à nos lecteurs pour ces images  inattendues !

 Pour prendre connaissance de la totalité des  prises de position précédentes consultez les liens  ci dessous  :

* Communiqué de l’Ambassade de France à Pékin

https://cn.ambafrance.org/Visite-de-Jean-Marc-Ayrault-en-Chine-33716

* Appel de Bénédicte Jeannerod du 12 avril 2017

https://www.hrw.org/fr/news/2017/04/12/la-france-devrait-confronter-la-chine-la-question-des-droits-humains

** * Appel de Bénédicte Jeannerod du 26 octobre 2016

https://www.hrw.org/fr/news/2016/10/26/france-soulever-les-violations-des-droits-humains-par-la-chine-lors-de-la-visite

****  Pour découvrir ce superbe discours de Jean Marc Ayrault, du 23 mars 2017  :

 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministre-les-secretaires-d-etat/jean-marc-ayrault/discours/article/conference-de-presse-de-jean-marc-ayrault-23-03-17

Le bureau de France Tibet