Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

03/06/16 | 18 h 25 min par Association Chine

PARIS / PLACE DU TROCADERO : Commémoration 27ème anniversaire du massacre de la place Tian Anmen

Tien

Dimanche 5 juin –

Paris Place du Trocadéro 16h :

Commémoration 27ème anniversaire du massacre de la place Tian Anmen 

Ce rassemblement est organisé par le mouvement démocratique chinois parisien.
Les réfugiés Tibétains et Ouïghours se joignent à cette commémoration.
Si vous n’avez pas pu voir le très intéressant reportage du jeudi 2 juin, sur France 3, vous pouvez le revoir​ pendant 6 jours à l’aide du lien ci-dessous.
​REVOIR EN REPLAY​
Opération Yellow Bird

Chine : Dire la vérité sur le massacre de Tiananmen

La répression des droits humains sous la présidence de Xi Jinping est la plus intense depuis les événements de juin 1989

(Juin 2014) – 25 ans après le massacre de la place Tiananmen perpétré en juin 1989, le gouvernement chinois continue de censurer de manière inflexible toute véritable information ou franche discussion à ce sujet.

(New York, le 2 juin 2016) – Le gouvernement chinois devrait cesser de nier le rôle de l’Etat dans le massacre de manifestants et de citoyens pro-démocratie non armés le 4 juin 1989 et dans les jours qui ont suivi, et reconnaître la responsabilité du gouvernement dans les meurtres, les arrestations et la persécution qui ont marqué la suppression des manifestations, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Un homme face aux chars, sur la place Tiananmen dans la capitale de la Chine, Pékin, le 4 juin 1989.

© 1989 Stuart Franklin/MAGNUM

Le gouvernement devrait notamment mettre fin à la détention et au harcèlement de personnes qui souhaitent commémorer cet anniversaire, accepter de rencontrer des survivants et des membres de leurs familles, et libérer Yu Shiwen, un activiste détenu depuis juillet 2014 après avoir tenté de commémorer l’anniversaire du massacre.

« Les autorités chinoises ont le devoir de rendre justice aux survivants du massacre de Tiananmen et aux membres de leurs familles », a déclaré Sophie Richardson, directrice de recherches sur la Chine à Human Rights Watch.

À l’occasion du  27e anniversaire des événements du 4 juin 1989, Human Rights Watch a appelé le gouvernement chinois à prendre plusieurs mesures :

  • S’engager à respecter les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique ;
  • Mettre fin au harcèlement et à la détention arbitraire de personnes qui contestent la version officielle des événements du 4 juin 1989;
  • Participer à une rencontre avec les membres de l’organisation Tiananmen Mothers(« Mères de Tiananmen ») et leur présenter officiellement des excuses ;
  • Autoriser l’ouverture d’une enquête publique et indépendante sur les événements du 4 juin 1989, et rendre les résultats publics ;
  • Autoriser le retour des citoyens chinois qui sont toujours en exil en raison d’activités liées aux événements de juin 1989;
  • Enquêter sur le rôle des hauts responsables du gouvernement et de l’armée ayant planifié ou ordonné l’utilisation illégale de la force meurtrière contre des manifestants pacifiques ; et
  • Publier les noms de toutes les personnes tuées en juin 1989.
  • http://pluzz.francetv.fr/videos/operation_yellow_bird_,140575739.html