Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/09/17 | 15 h 55 min par pôle présidence de l’UBF

PARIS / RANGOON : L’Union Bouddhiste de France condamne la persécution du peuple Rohingya en Birmanie

Selon l'ONU, plus d'un millier de Rohingyas ont été tués dans des massacres.

L’UBF condamne la persécution du peuple Rohingya

publié le vendredi 8 septembre 2017, par Stanislas Wang-Genh

L’Union Bouddhiste de France condamne les atrocités en cours commises contre le peuple Rohingya. Les principes fondamentaux du bouddhisme excluent tout recours à la violence. Notre fédération déplore les persécutions commises depuis des années contre cette minorité ethnique, et assure à la communauté musulmane dans le monde, de sa solidarité et de son soutien. L’Union Bouddhiste de France invite tous ses membres à s’unir dans la compassion et à dédier leurs cérémonies pour que ce conflit s’apaise au plus vite.

Le pôle présidence de l’UBF

A ce sujet : les dernières informations en date du 10 septembre dans Le Point :: 

Birmanie : le terrible récit des réfugiés rohingyas

Selon des témoignages, de nombreuses personnes ont été tuées à coups de machette dans le village d’Aung Sit Pyin, dans l’État Rakhine, au nord-ouest du pays.

Armés de machettes et de bidons d’essence, ces hommes étaient là pour tuer. Les soldats birmans barraient l’accès à la mosquée. Et les tueries ont alors commencé, racontent des survivants rohingyas. « Ceux qui couraient ont été tués à coups de machette. D’autres sont tombés sous les balles de l’armée », témoigne Master Kamal, un enseignant de 53 ans, l’un des survivants du massacre survenu dans le village d’Aung Sit Pyin, dans l’État Rakhine (nord-ouest de la Birmanie), où l’ONUn’est désormais plus la bienvenue. Deux semaines sont passées, mais les souvenirs horribles restent en mémoire.