Dechen a 24 ans quand elle se rend a pour la première fois sur les hauts plateaux de l’Amdo au Tibet oriental. Cette jeune femme dont la mère est américaine et le père tibétain ne s’était jusqu’alors jamais intéressée aux terres de ses ancêtres. Elle découvre la vie rude des Tibétains et la laine de yak dont sa mère Kim lui avait si souvent parlé : une laine si précieuse qu’elle allait bouleverser la vie de ces nomades.

tibet tissu atelier norlha

Depuis 10 ans, Dechen consacre sa vie à son atelier de textile Norhla qui a transformé leur existence en ressuscitant le savoir faire de tissage de la laine de yak. Le nomadisme est menacé depuis que les jeunes préfèrent s’exiler dans les mégapoles chinoises pour trouver du travail. Grâce au projet de Dechen, l’atelier Norlha permet aux nomades de rester sur leurs terres, au cœur des haut pâturages sauvages, tout en pratiquant une activité issue de leur culture.

 En plus de perpétuer la tradition, l’atelier Norlha assure aux nomades un emploi fixe et stable avec un salaire raisonnable.

Grâce aux collaborations avec des maisons de luxe, des ventes organisées de New York à Paris, la laine sacrée des Yaks aussi appelée « nuage immaculé », permet à l’atelier Norlha d’être au centre des créations de monde de la mode. Ce documentaire se révèle un magnifique voyage dans une région secrète aux paysages à couper le souffle.

*www.norlhatextiles.com

Au fil du monde – Tibet, le 30 septembre à 15h40 sur Arte, à l’occasion de la Fashion Week.

Publié le