Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

27/08/19 | 22 h 58 min par Le Figaro avec AFP

PEKIN / BIARRITZ : La Chine «extrêmement mécontente» de la déclaration du G7 sur Hongkong

Hong Kong Chief Executive Carrie Lam (C) speaks during a press conference in Hong Kong on August 5, 2019. – Peak-hour morning train travel and international flights in Hong Kong were thrown into chaos as pro-democracy protesters launched an attempted city-wide strike to ramp up pressure on the financial hub’s embattled leaders. (Photo by Anthony WALLACE / AFP)

Hongkong : Carrie Lam veut «éliminer» la violence «par l’application de la loi» *
La cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a donné une conférence de presse mardi 27 août. Si son «gouvernement n’a pas perdu le contrôle» de la situation, elle «n’abandonne pas le projet de mettre en place un plateforme de dialogue

Devant la presse, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, a répété que la situation dans l’ancienne colonie britannique relevait des affaires intérieures de la Chine et qu’aucun «État, organisation ni individu n’a le droit de s’y ingérer». «Nous exprimons notre extrême mécontentement et notre opposition résolue à la déclaration faite par les dirigeants du G7 à propos des affaires de Hongkong », a déclaré Geng Shuang.

La Chine demande aux membres du G7 «de cesser de receler de mauvaises intentions, de mettre leur nez dans les affaires des autres et de préparer en secret des activités illégales», a-t-il ajouté.«Dans leur déclaration finale à l’issue de trois jours de sommet à Biarritz, les sept ont réaffirmé «l’existence et l’importance de la déclaration sino-britannique de 1984 sur Hongkong» et appelé «à éviter les violences».

La déclaration de 1984, qui a présidé à la rétrocession de Hongkong à la Chine en 1997, garantit pour 50 ans un statut d’autonomie pour le territoire, en vertu du principe «un pays – deux systèmes». Les manifestants qui défilent depuis début juin dans les rues de la métropole accusent Pékin d’entamer progressivement ce statut d’autonomie et de menacer les libertés à Hongkong. Geng Shuang a estimé que la déclaration de 1984 «confirmait que la Chine rétablirait sa souveraineté sur Hongkong», cédé initialement à Londres au XIXe siècle.

» LIRE AUSSI – Hongkong: les manifestants refusent de se laisser intimider par les bruits de bottes

» VOIR AUSSI – Hongkong : Carrie Lam veut «éliminer» la violence «par l’application de la loi»

* http://video.lefigaro.fr/figaro/video/hongkong-carrie-lam-veut-eliminer-la-violence-par-l-application-de-la-loi/6077643580001

Credit photo : Créateur : ANTHONY WALLACE