Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

11/01/21 | 14 h 09 min par Apple Daily et France Tibet

PEKIN / HONGKONG : A 390 jours des JO d’hiver de Pékin 2022, valse d’arrestations… Le CIO humilié

Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques en 1894, fondateur du Comité International Olympique dont il a été le Président de 1896 à 1925 doit se retourner dans sa tombe en voyant le nouvel égarement du Comité International Olympique au sujet des Jeux Olympiques d’hiver prévus à Pékin en 2022.

Il nous a semblé opportun d’attribuer à chacun des pictogrammes de ces JO d’hiver 2022, un des 53 noms de citoyens de HongKong arrêtés par la police de Pékin, à 390 jours de cet événement international.

Arrêtés au nom de la nouvelle loi de sécurité nationale instaurée par Xi Jinping, professeurs de droit, avocats, journalistes, travailleurs sociaux, avocat américain des droits de l’homme, anciens membres du Conseil législatif, conseillers de district, élus au suffrage universel, sont cités dans les pictogrammes revisités de JO 2022.

« Les arrestations aveugles de la police de Hong Kong ne sont pas un phénomène qui n’a commencé qu’aujourd’hui. Cela a longtemps été un problème, du mouvement des parapluies de 2014 au mouvement anti-extradition de 2019. Selon les données publiées par la police de Hong Kong, ils ont arrêté un total de 10 171 manifestants lors des manifestations entre le 9 juin 2019 et le 30 novembre 2020, dont 2 389 personnes ont été poursuivies par le ministère de la Justice.

23,4% des personnes arrêtées par la police ont été poursuivies par le ministère de la Justice sur la base de preuves suffisantes. Certes, il faut du temps pour transformer une arrestation en poursuites, et il est probable que davantage de personnes seront poursuivies à l’avenir. Cependant, depuis un an et demi, le taux de condamnation a été aussi bas que 23,4%. On peut raisonnablement déduire des données que l’approche de la police de Hong Kong consiste à «procéder à l’arrestation en premier» avec ou sans preuves. En fait, il existe d’innombrables enregistrements visuels des arrestations incriminées de la police de Hong Kong et des agressions violentes contre des manifestants. De tels comportements de la police de Hong Kong constituent une violation flagrante de l’article 9 du PIDCP, qui stipule que «Nul ne peut être soumis à une arrestation ou une détention arbitraire». ( source apple daily traduction en français)

Illustration  FRANCE TIBET : pictogrammes des JO PEKIN  2022 dédiés aux défenseurs des droits fondamentaux arrêtés, sur ordre de Pékin, à Hong Kong.