Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

19/09/18 | 10 h 45 min par Palden Gyal et Lhuboom / traduction France Tibet

Quatre moines tibétains arrêtés sur fond de projet immobilier chinois

Monastère de Gomang (ou Gerdeng), Ngaba, Sichuan

Les autorités de la région occidentale du Sichuan ont arrêté quatre moines tibétains pour avoir lancer une manifestation publique contre un projet de logements à proximité de leur monastère. Nyida, Kelsang,Nesang et leur ancien maître de chant, Choeje, habitaient tous le monastère de Gomang (ou Gerdeng) dans le comté de Ngaba, informe un ancien moine maintenant vivant en Inde.

Un cinquième moine, Shakya, était en garde à vue avec eux le 11 septembre, mais a été relâché deux jours plus tard, précise une source anonyme.
« Les quatre autres sont toujours en garde à vue et ont été déplacé dans le comté de Khyungchu, » continue-t-elle

La protestation des moines débuta suite au projet chinois de construction de logements à proximité de Gomang.

« Les moins du monastère de Gomang ne perdirent pas de temps à réagir contre ce projet de construction et appelèrent le 8 septembre les autorités à arrêter le chantier. »

Ordre de dispersion des moines

Dans une vidéo obtenue par RFA, des fonctionnaires chinois ordonnent aux moines de se disperser et d’envoyer cinq représentants pour faire part des inquiétudes du groupe.

Il n’est pas sûr que les cinq représentants soient les mêmes moines que ceux arrêtés.

Le monastère de Gomang est l’un des monastères tibétains du comté de Ngaba le plus étroitement surveillé.

En mars 2015, lors d’un festival religieux, des Tibétains y avaient brandi des drapeaux avec l’effigie du Dalaï Lama et d’autres personnalités tibétaines en exil, un geste de défiance envers la répression chinoise.

NGABA ( TIBET ) : Sans nouvelles de deux jeunes Tibétaines qui avaient défié le règlement …