Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

30/10/16 | 10 h 52 min par Nectar Gan

Qu’est-ce que « le 6ème plénum » du Parti Communiste ? et en quoi est-il important ?

Publié : Lundi, 24 Octobre, 2016

Les dirigeants à la tête du Parti Communiste sont réunis pour 4 jours, depuis lundi, dans un hôtel sous haute surveillance à Pékin.
La réunion du 6ème plénum représente la 6ème fois que les 370 (approximativement) membres, permanents et provisoires, du Comité Central du parti se rencontrent depuis fin 2012.
Lors des 3 dernières décennies, 6 plénums se sont concentrés sur l’idéologie et « la construction du parti » et, cette fois, on s’attend à des discussions sur la manière dont elle va être organisée.

Alors que les débats des 5 plénums précédents semblaient n’être qu’une date sur l’agenda du plan quinquennal, l’Histoire déconseille de sous-estimer l’importance d’une telle réunion.
Par exemple, ce fut le 6ème plénum du 11ème congrès du parti en 1981 qui prononça un verdict officiel sur la Révolution Culturelle: cette décennie de bouleversements politiques et sociaux qui dévasta la Chine des années 1960 et 1970.

Donc, en quoi le plénum importe-t-il ?

• Cette réunion est la plus déterminante avant le congrès du parti à la fin de l’année prochaine

La réunion de cette semaine marque le début de la saison des remaniements politiques sur 5 ans à Pékin, et qui se terminera lors du prochain congrès du parti.
5 des 7 membres de la Commission Permanente du Politburo, l’organe le plus puissant du pays, seront remplacés au congrès de 2017 si l’âge de départ en retraite fixé à 68 ans sera, alors, toujours en vigueur.
Par ailleurs, tous les membres actifs du Comité Central seront en lice pour obtenir 6 autres sièges des 25 du puissant Politburo.
Les chefs régionaux du parti et les gouverneurs sont en cours de remaniement pour préparer le terrain à un nouveau personnel principal.

• Ce plénum pourrait être le signal d’un prochain remaniement au sommet

Les spéculations battent leur plein, en sourdine, sur l’éventuel défi du Président Xi Jinping aux règles officieuses du parti sur le départ en retraite.
Les observateurs attendent de voir si Wang Qishan, le fer de lance de la lutte anti-corruption et bras droit de Xi, restera à la Commission Permanente du Politburo pour un mandat supplémentaire, malgré ses 69 ans au moment du congrès l’an prochain.
S’il y avait dérogation à la règle pour Wang, ce serait un précédent permettant à Xi de se l’appliquer et de lui ouvrir un 3ème mandat jusqu’au 20ème congrès du parti en 2022.
La presse officielle martèle le besoin pour la Chine d’un dirigeant fort comme Mao, et en cela Xi fait l’affaire.

• On s’attend à une affirmation de l’autorité de Xi

Le plénum est une opportunité importante pour Xi d’appuyer son autorité en vue du congrès du parti en 2017.
Durant cette semaine de rencontre pré-électorale, le parti vante ses résultats politiques en matière de lutte contre la corruption, par la diffusion sur la chaîne d’Etat CCTV d’un documentaire en 8 parties.
Un autre média officiel, la Tribune du Peuple appelle Xi à devenir « l’élément essentiel » du statut de dirigeant.
S’appuyant sur une enquête, ce média pousse le public à croire en Xi, l’homme fort, tel Mao Zedong, à même de mener la mission historique du renouveau de la Chine.
Les analystes expliquent que la déclaration officielle, après le plénum, pourrait mettre en lumière la nouvelle voie de Xi pour atteindre une stature politique toujours plus élevée.

• C’est un moyen de se focaliser sur « Les 4 Fondamentaux »

Le thème du 6ème plénum est de « gouverner le parti strictement » correspondant à la manière de gouverner la Chine selon Xi.
« Les 4 Fondamentaux », mis en avant en 2014, ont été massivement relayés par les médias d’Etat avant la session nationale du parlement en Mars 2015.
« Les 4 Fondamentaux » consistent à construire en profondeur une société prospère et modéré; une réforme complète;
une gouvernance de la nation intimement liée à la loi; le tout étroitement dirigé par le parti.
Les 3 premiers Fondamentaux ont été discutés lors des plénums antérieurs.
Le 6ème plénum met l’accent sur le dernier et jette les bases d’une théorie selon laquelle le parti est le principe-guide, consacré par la constitution.
Ce fut déjà le cas avec la « Perspective Scientifique de Développement » du prédécesseur de Xi, Hu Jintao ou encore de la théorie des « Trois Représentations » de l’ancien président Jiang Zemin.

Traduction France Tibet