Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

31/10/18 | 11 h 04 min par avec AFP

QUID DES ESPECES MENACEES ? La Chine (re)légalise partiellement le commerce d’os de tigres et de cornes de rhinocéros

La Chine a annoncé lundi une reprise limitée du commerce de produits issus du tigre et du rhinocéros, provoquant la colère des défenseurs des animaux qui redoutent une explosion du trafic de ces espèces en danger. Le commerce de produits tels que l’os de tigre ou la corne de rhinocéros pourra être autorisé sous certaines circonstances «particulières», a annoncé le gouvernement chinois dans une circulaire signée par le Premier ministre Li Keqiang. Parmi celles-ci, Pékin cite la recherche scientifique, la vente d’oeuvres d’art et «la recherche et les traitements médicaux».

La poudre issue d’os de tigres et de corne de rhinocéros est prisée dans la médecine traditionnelle chinoise, mais ses vertus sont controversées. Cette libéralisation remplace une interdiction totale décidée en 1993. Mais le marché noir a remplacé le commerce légal et de nombreux produits interdits entrent en Chine par le Vietnam, selon des mouvements écologistes. Ces derniers ont contesté la décision du gouvernement chinois. Le tigre est classé dans la catégorie des espèces en danger d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Quant aux différentes espèces de rhinocéros, l’UICN les classe soit en catégorie «vulnérable», «quasi-menacée» ou «en danger critique d’extinction».

(Photo AFP.)