Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/10/17 | 11 h 01 min par Kunsang Tenzin et Guru Choegyi

Restrictions supplémentaires de circulation imposées dans les Comtés tibétains du Sichuan, en prévision du 19 ème Congrès et des grandes réunions du Parti Communiste Chinois.

Carte montrant l’emplacement des comtés de Dzamthang et Serthar dans la province chinoise du Sichuan.

Les autorités de la province du Sichuan, dans l’ouest de la Chine, renforcent  ce mois-ci, les contrôles sur la conduite sans permis des Tibétains, avant les grandes réunions du Parti Communiste Chinois au pouvoir à Pékin , selon des sources tibétaines.

De nouvelles restrictions sont maintenant en place dans le Comté de Dzamthang – en chinois, Rangtang -, le Comté de Ngaba -Aba- au Sichuan dans la province autonome tibétaine et du Qiang, vient d’ indiquer une source de la région au service tibétain de la RFA (Radio Free Asia).

« Beaucoup de nomades tibétains dans la région possèdent des motos et d’autres véhicules, mais peu d’entre eux ont des permis de conduire ou des papiers officiels. Les autorités les ont laissés tranquilles et leur ont permis de voyager librement jusqu’à présent », a déclaré la source de RFA sous couvert d’anonymat.

Cependant, à l’approche du 19ème Congrès du Parti Communiste Chinois, qui se tiend à Beijing du 18 au 28 octobre, « les autorités ont commencé à imposer des restrictions de voyage et vérifient les permis de conduire et les autres documents »

La police a récemment été déployée dans la ville de Barma, à Dzamthang, pour surveiller la circulation dans la région et vérifier que les chauffeurs sont en possession de documents adéquats. La source, ajoutant que « toute personne surprise sans papiers sera détenue pendant 15 jours et devra payer une amende de 2.000 yuans. (300 $). « 

La plupart des Tibétains vivant dans des zones nomades ne parlent couramment que leur propre langue, mais pour obtenir des permis de conduire et s’enregistrer, les candidats doivent connaître le mandarin.

La police a également averti les résidents tibétains de Dzamthang de ne pas organiser de manifestations politiques ou de créer « d’autres incidents » pendant la tenue des réunions du Parti, selon la même source.

Un Tibétain vivant en exil a indiqué que, d’après ses contacts à Serthar, la police du Comté de Serthar – Seda – de la Préfecture Autonome Tibétaine  – TAR – de Kardze – Ganzi – avait envoyé des ordres interdisant la circulation aux deux roues dans le Comté avant les célébrations de la Fête nationale du 1er octobre 2017.

« En outre, les autorités saisiront tous les véhicules appartenant à ceux qui seront pris en train de conduire sans permis », a déclaré la source de RFA.

Les autorités chinoises ont intensifié les mesures de «maintien de la stabilité» à l’échelle nationale, visant toute personne ayant une opinion critique du Parti Communiste Chinois ou du Président Xi Jinping, avant le Congrès du Parti.

Entre autres mesures, les autorités ont interdit les voyages vers le Tibet,  depuis l’extérieur de la régionpolitiquement sensible, pendant les réunions au sommet.
Rapporté par Kunsang Tenzin et Guru Choegyi pour le service tibétain de la RFA.

Traduit par Karma Dorjee. Ecrit en anglais par Richard Finney.

Traduction France Tibet