Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

16/11/16 | 14 h 11 min

Sa Sainteté le Dalai Lama : « il appartient à la jeune génération de faire que le XXIème siècle soit un siècle de paix. »

Sa Sainteté le Dalai Lama salue les étudiants avec malice à son arrivée au lycée Seifu d’Osaka, Japon, le 10 novembre 2016. Photo Jigme Choephel.

OSAKA : Sa Sainteté le Dalai Lama a tenu une discussion avec 3000 étudiants et enseignants au lycée de garçons Seifu Gakuen, qui suit attentivement les enseignements bouddhistes, à Osaka, la troisième plus grande ville du pays. Le thème de cet échange était : Le Bouddhisme au XXIème siècle.

Sa Sainteté a déclaré que c’était la vision de la jeunesse qui donnerait entièrement sa forme à ce siècle.

« Bien que le XXème siècle ait été le témoin d’un prodigieux avancement technologique, il a aussi connu deux guerres mondiales et le développement des armes nucléaires qui ont conduit à la mort de plus de 200 millions d’êtres humains. Au début du siècle précédent, il y eu des guerres régulières car les gens à cette époque s’enorgueillissaient dans la vengeance quand les autres leur déclaraient la guerre. Cependant, cette tendance négative a graduellement changé dans la seconde moitié de ce siècle avec l’avancé des dialogues pour résoudre les conflits », c’est ainsi que Sa Sainteté a encouragé les élèves à envisager un XXIème siècle plus heureux et pacifié.

Sa Sainteté a expliqué que les violents conflits qui se sont déroulés dans la première moitié du XXème siècle étaient le résultat des vues faussées des Peuples qui avaient recours à la violence et qui finissaient par se solder par une victoire pour certains et par la défaite pour d’autres. « Le XXème siècle n’a donc pas été un siècle heureux. Mais maintenant il est de votre entière responsabilité de faire que le XXIème soit heureux » a déclaré Sa Sainteté aux étudiants.

« Notre génération s’éteint graduellement. J’ai été le témoin d’une série de guerres, la deuxième guerre mondiale, les guerres du Vietnam, de Corée et la guerre civile en Chine, entre-autres. Le XXème siècle n’a vraiment pas été un siècle heureux et pacifique. Alors il est important de penser à la façon de faire pour rendre le siècle présent plus heureux et plus en paix. Arriver à cela dépend maintenant entièrement de la jeunesse, de son effort et de sa vision positive. Les plus jeunes doivent penser aux répercussions des guerres et de la violence du passé. Il vous faut faire des efforts et avoir une vision positive pour sculpter ce siècle, » a-t-il ajouté.

Sa Sainteté a alors demandé aux étudiants de lever la main s’ils pensaient que le XXème siècle avait été un siècle de paix, seul un étudiant s’est manifesté. Lorsqu’il leur a demandé de lever la main s’ils souhaitaient que le XXIème siècle soit une ère de paix, tout le monde a répondu positivement.

Légende : Sa Sainteté le Dalai Lama salue plus de 3000 étudiants avant son discours au Lycée Seifu d’ Osaka, Japon , le 10 novembre 2016. Photo Jigme Choephel.

Sa Sainteté a indiqué que l’éducation était la clé pour qu’une société en paix et plus heureuse voit le jour dans ce siècle. « Le système d’éducation contemporain ne se concentre que sur le développement matériel et oublie de faire le point sur les valeurs intérieures. Les enseignants et les étudiants devraient accorder plus d’attention à développer les valeurs intérieures et la paix de l’esprit en incorporant une éthique laïque à l’éducation »a-t-il dit.

Sa Sainteté a souligné que l’affection humaine est un facteur très important pour atteindre la paix et le soulagement intérieurs. Contrairement aux végétaux et aux animaux, l’être humain possède l’intelligence et les émotions. « Quand un ami proche et loyal console quelqu’un en colère et dont l’esprit est troublé, cela apporte un vrai soulagement. L’affection humaine est une qualité très précieuse. Même les animaux aiment que l’on prenne soin d’eux avec affection. Mais les végétaux n’ont pas cette qualité. »

Il a ensuite indiqué que nous devrions utiliser notre intelligence et notre capacité à sourire pour se battre contre l’ignorance et construire la confiance avec nos confrères humains. « Dans le résultat de ses recherches, la science moderne a prouvé qu’une attitude égoïste causait plus d’anxiété et de peur dans l’esprit et que ceci provoquait une destruction du système immunitaire. De l’autre côté, se sentir concerné par les autres êtres humains réduit les émotions négatives et aide à construite la confiance, la paix intérieure et la bonne santé physique. »

Légende : Sa Sainteté le Dalai Lama et le directeur Hiraoka Hidenobu coupe le ruban pour inaugurer le nouvel auditorium du Lycée Seifu à Osaka, Japon, le 10 novembre 2016. Photo Jigme Choephel

Répondant aux questions des élèves, Sa Sainteté leur a conseillé d’utiliser cette capacité unique aux êtres humains qu’est le sourire. Il a dit que le Japon manquait de contact avec l’extérieur et les a encourages à avoir des contacts plus fréquents avec l’extérieur et à apprendre l’anglais pour cela. Sa Sainteté leur a indiqué que voyager de par le monde avec son anglais approximatif lui a permis de se faire beaucoup d’amis.

Sa Sainteté ajoute que la nature première de l’Homme est compatissante, ce qui est la base de notre espoir, et que le véritable sourire humain est l’expression de l’amour et de l’affection. Si la nature humaine était négative, alors il n’y aurait pas d’espoir. Parlant de son intérêt de parcourir la Chine, Sa Sainteté a indiqué qu’il aimerait effectuer des pèlerinages sur les sites saints du Bouddhisme. « Mais le Gouvernement pense que je suis un dissident. Alors je dois attendre. Si le Gouvernement chinois montre quelques dispositions plus positives, alors j’irai. Mais si j’y vais alors que je suis accusé d’être un dissident par les autorités chinoises, je risque de me retrouver menotté à l’aéroport » Sa Sainteté a ajouté qu’il ne cherchait pas l’indépendance vis-a-vis de la Chine .« Ce que nous demandons, ce sont des droits inscrits à l’intérieur même de la Constitution chinoise. Nous avons rendu ce choix clair pour toute la Communauté internationale. »

Légende : Sa Sainteté le Dalai Lama interviewé par Tomoko Nagano, présentatrice du programme d’Asahi TV « Hodo Station Sunday » pendant sa visite au Lycée Seifu à Osaka, Japon, le 10 novembre 2016. Photo Jigme Choephel

Sa Sainteté a aussi développer l’ idée que les êtres humains possèdent un cerveau et une intelligence qu’ils peuvent utiliser pour construire ou détruire en fonction de leurs motivations. Nos actions deviendront productives et positives si nous utilisons nos cerveaux avec sagesse et un coeur bon.

Sa Sainteté a loué l’esprit et la détermination des Japonais à se reconstruire après les catastrophes des deux bombes nucléaires. Il a souligné qu’il fallait continuer les efforts pour bannir l’utilisation des armes nucléaires.

Le lendemain, Sa Sainteté a donné un enseignement bouddhiste à propos de La Marche vers l’Éveil (Bodhicharyavatara) de Shantideva au Lycée Seifu d’Osaka.

Rapporté par Lobsang Choedak au Japon, traduit pour France Tibet par François Gremaud.