Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

31/10/17 | 12 h 05 min

Selon un haut fonctionnaire chinois : « Lincoln aurait approuvé la libération des serfs tibétains par la Chine »

Lors d’une répression en décembre 2011, les Tibétains sont contraints de se prosterner emmenés par les forces militaires chinoises lourdement armées. Photo: Fichier TPI/Médias

« Si vous regardez la situation tibétaine du point de vue de Lincoln, il aurait approuvé les actions de la Chine abolissant le système de servitude au Tibet ». Tels étaient les propos d’un haut fonctionnaire chinois lors du dernier Congrès du Parti au cours duquel il mettait en garde les responsables étrangers d’éventuelles rencontres avec le chef spirituel tibétain.

Selon des sources, Zhang Yijiong, qui dirige le groupe de travail du Parti Communiste au Tibet, a déclaré aux journalistes qu’il n’y avait aucun prétexte qui leur permettait de rencontrer le Dalaï Lama.

« Même si quelques personnes disent que le Dalaï Lama est une figure religieuse, il n’est pas déclaré en tant que tel dans les parutions officielles, ce n’étaient que des fonctionnaires isolés qui avaient fait ces déclarations qui sont incorrectes. »  déclarait Zhang.

Les fonctionnaires, en leur qualité de représentants officiels, qui participent à toutes les activités liées à l’étranger représentent leur Gouvernement. J’espère donc que les Gouvernements du monde entier parleront et agiront avec prudence et tiendront pleinement compte de leur amitié avec la Chine et de leur respect de la souveraineté chinoise « , a-t-il ajouté.

Zhang était en poste au Tibet de 2006 à 2010 en tant que Vice-Président du Parti Communiste local, a déclaré également que le Bouddhisme tibétain était une religion spéciale née « dans notre ancienne Chine ».

« C’est une religion chinoise. Elle ne vient pas de l’extérieur. » expliquait-il. Une déclaration qui va à l’encontre du fait largement connu et reconnu que Bouddha est né dans l’ Inde ancienne.

Un autre haut fonctionnaire, le ministre de la Supervision Yang Xiaodu, a révélé que le Tibet et les États-Unis avaient beaucoup en commun dans leur histoire des droits de l’Homme.

« Pour les Chinois, Lincoln est un héros pour avoir libéré les esclaves noirs, le point de vue des Chinois et des Américains est le même, c’est une question des droits de l’Homme » nous informe Yang.

Il poursuit : « Au Tibet, nous avons libéré les serfs, et pourquoi nos amis américains ne comprennent-ils pas cela ? C’est aussi une question de droits de l’Homme. Si l’on regarde du point de vue de Lincoln, il aurait approuvé que la Chine fasse tomber le système de servitude au Tibet ».

Le Président Lincoln a publié la Proclamation d’Émancipation des esclaves aux États-Unis en 1863. En 1949 le Tibet fut envahi par l’autoritaire Chine Communiste qui aboutit à 1,2 millions de morts sur un total de 6 millions de Tibétains, à la destruction de plus de 6 000 monastères, à nombre de  Tibétains victimes de meurtres, viols, emprisonnements arbitraires, torture et  traitements cruels, inhumains et dégradants. Pékin continue de nommer cela une « libération pacifique ».

Traduction France Tibet