Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

09/11/16 | 13 h 46 min par Molly Lortie

Selon le Sikyong, la politique de la Chine évoluera, et le Tibet finira par accéder aux libertés fondamentales

Mardi 1er novembre 2016

Londres – « Au cours des cinquante prochaines années, il est tout à fait certain que la société civile et les milieux politiques chinois évolueront et que nous finirons par avoir accès aux libertés fondamentales, »  a déclaré le Sikyong  Lobsang Sangay devant la Communauté tibétaine réunie à Londres, capitale du Royaume-Uni.

Le dirigeant démocratiquement élu du peuple tibétain, le Sikyong Lobsang Sangay, s’est adressé à la Communauté tibétaine de Grande Bretagne le 30 octobre dernier, au cours de sa visite au Royaume-Uni.

La rencontre, qui s’est déroulée à l’Université de Londres, a rassemblé d’anciens membres de l’Administration Centrale Tibétaine, des représentants des associations tibétaines locales et des membres de la Communauté tibétaine.

S’adressant aux Tibétains venus en grand nombre, le Sikyong a tenu à remercier les enseignants de la London School of Tibetan Language and Culture pour leur contribution  inestimable à la préservation de la langue, des cultures et des traditions du Tibet, même face à l’adversité.

« La survie du mouvement tibétain est la preuve du succès de notre mouvement. La politique des  » cinq-cinquante «  voulue par le Kashag exige de nous un effort accru dans notre lutte pour obtenir une véritable autonomie dans les cinq ans à venir, tout en définissant des stratégies pour entretenir et renforcer le mouvement tibétain au cours des prochaines cinquante années, » a rappelé le Sikyong avant d’ajouter que la politique de la Voie du Milieu, mise en place  par Sa Sainteté le Dalaï Lama, avait gagné  respect, admiration  et  soutien chez les dirigeants politiques, y compris le Président Barack Obama.

La stratégie des cinq ans vise à instaurer un véritable dialogue avec la Chine afin de résoudre la question tibétaine sur la base de l’Approche de la Voie du Milieu. Toutefois, si cela ne s’avère pas possible au terme de ces cinq ans, l’Administration Centrale Tibétaine continuera à entretenir et à renforcer le mouvement tibétain conformément à la stratégie des la Au cours de ces cinquante prochaines années, il est tout à fait certain que la société civile et les milieux politiques chinois évolueront, et que nous aurons accès aux libertés fondamentales, » a ajouté le Sikyong.

Le Sikyong a rappelé les conseils et les directives donnés par Sa Sainteté lors d’une audience privée accordée aux membres du Kashag le 28 octobre. « Au cours de cette audience, Sa Sainteté a insisté sur l’importance de la préservation de la langue tibétaine et de la promotion de la connaissance du bouddhisme tibétain parmi les Tibétains, tout particulièrement les laïcs et les enfants. »

Le Sikyong a en outre informé l’assistance des initiatives et des réalisations des sept principaux départements de l’Administration Centrale Tibétaine, y compris les mises à jour sur la préparation du 34ème Kalachakra, organisé par l’ACT.  » En ce qui concerne la préparation de ce 34ème Kalachakra, il est primordial de veiller à la sécurité de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et au bien-être des fidèles. L’ACT aidera également financièrement des familles et des jeunes tibétains démunis, ainsi que des personnes invalides, pour leur permettre d’assister aux enseignements à Bodh Gaya cette année. »

Après sa prise de parole, le Sikyong a visité la London School of Tibetan Language and Culture, et s’est entretenu avec de jeunes Tibétains sur l’importance d’apprendre et de préserver sa langue et sa culture. L’école est dirigée par le Tibet House Trust de Londres. Elle compte 45 élèves et trois enseignants volontaires. Un comité de parents assure le bon fonctionnement de l’école.

Au programme de cette visite au Royaume-Uni sont aussi prévues des conférences  à l’Université de Westminster, au Merton College et à l’Oxford Union.

Traduction France Tibet