Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

13/09/17 | 10 h 11 min

SUISSE : Retour à la case départ pour 300 tibétains exilés

Le gouvernement suisse aurait demandé à près de 300 Tibétains qu’il avait jugés non éligibles à l’asile politique de quitter d’eux même le pays. Le gouvernement suisse a promis de payer les frais de voyage et de fournir une aide financière de 5 000 francs suisses (environ 4350 euros) à chacun de ces exilés.

La directive du gouvernement suisse aurait été expliquée lors d’une réunion dans la salle de la communauté tibétaine suisse à Zurich le 27 août avec la participation du secrétaire à l’immigration, des représentants de la communauté tibétaine, y compris ceux du Bureau du Tibet à Genève, et des tibétains locaux.

À l’instar d’autres pays européens mais contrairement au Canada et aux Etats Unis, la Suisse ne donne l’asile politique qu’aux tibétains venus directement du Tibet plutôt que d’un pays tiers comme l’Inde ou le Népal, en dépit de leur situation d’apatride dans ces pays.

D’après les responsables de l’immigration, la plupart des tibétains qui arrivent en Suisse ne disposent d’aucun document pour appuyer leur demande d’asile, pas même une simple carte d’identité. Ce qui n’empêche le nombre de migrants d’augmenter chaque année.

Traduit par Maxime Belhache