Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

06/01/19 | 20 h 49 min par france24.

TAÏWAN : La présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, demande le soutien de la Communauté internationale face à la Chine.

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a appelé, samedi, la Communauté internationale à soutenir l’île autonome face aux velléités de « réunification » du Président chinois Xi Jinping.
 » Nous espérons que la Communauté internationale va prendre cela au sérieux et pourra nous soutenir et nous aider. » Lors d’une conférence de presse samedi 5 janvier 2019, la Présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a demandé le soutien de la Communauté internationale pour défendre les valeurs démocratiques et le mode de vie sur l’île, alors que Pékin a renouvelé ses menaces contre l’autonomie de celle-ci.

Les relations entre Pékin et Taipei se sont détériorées depuis la prise de fonction, en 2016, de la Présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, favorable à une indépendance officielle de Taïwan, une demande considérée comme inacceptable par Pékin.

 À voir aussi : « L’armée chinoise multiplie les manœuvres militaires autour de Taïwan »

Lors d’un discours mercredi 2 janvier, Xi Jinping a prôné des efforts destinés à une « réunification » pacifique avec l’île mais a prévenu que la Chine n’avait pas renoncé à l’usage de la force pour mettre Taïwan sous son contrôle.

« Un pays, deux systèmes » ?

En réponse, Tsai Ing-wen avait déclaré que Taïwan n’accepterait pas un accord politique du type « un pays, deux systèmes » et que les négociations devaient se faire de gouvernement à gouvernement.

La formule « un pays, deux systèmes » avait été employée par l’ancien dirigeant chinois Deng Xiaoping en 1997, en prévision de la rétrocession par le Royaume-Uni de Hong Kong à la Chine, pour expliquer que le territoire britannique pouvait réintégrer le giron communiste chinois en conservant son système capitaliste.

Avec Reuters