Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

07/09/18 | 12 h 32 min par ICT / traduction France Tibet

« Le Tibet de pire en pire » … d’après Golok Jigme, activiste et ancien prisonnier politique évadé

Jigme Golog en compagnie de Mike Pence

«  Pour faire simple, sous l’autorité totalitaire du Parti Communiste Chinois, sous Xi Jiping, la situation est devenue bien pire. »

Voici comment Golok Jigme, un activiste tibétain et ancien prisonnier politique, décrit dans une interview l’actuelle situation de son pays natal. La vidéo de l’interview organisée par International Campaign for Tibet peut-être vue ci-dessous.

Jigme, qui a fuit en 2014 le Tibet occupé par la Chine après avoir survécu à la prison et à la torture, s’est rendu cet été au siège d’ICT à Washington. Il était en ville [le 26 juillet] à l’occasion de la première Conférence ministérielle du Département d’État pour la protection de la liberté de religion où il fut saluer par le Vice-Président Mike Pence.

Jigme a été arrêté une dizaine d’années auparavant pour avoir aidé à la réalisation de « Leaving Fear Behind » , un documentaire qui donne la parole à des Tibétains qui  décrivent la brutalité de la gouvernance chinoise. Après avoir été incarcéré à plusieurs reprises, Jigme a pu s’échapper d’une garde à vue en 2012 et vécut dans une peur constante jusqu’à ce qu’ il rejoigne l’Inde, deux ans plus tard.

Bien que l’expérience de Jigme ait aidé à porter l’attention mondiale sur les souffrances du peuple tibétain, la situation au Tibet continue à empirer. Parlant ainsi au Vice-Président d’ICT, Jigme alerte sur les immenses dommages que cause le gouvernement chinois sur la culture, l’environnement et les libertés individuelles au Tibet.

« Qu’il s’agisse de culture, d’environnement, en terme [de libertés ] de mouvement ou de religion, il y a d’incroyables restrictions sur tous les fronts, » déclare Jigme.

Il ajoute que la Chine tente de détruire les instituts du bouddhisme tibétain, et qu’un jour ou l’autre, il  pourrait ne plus rester un seul monastère au Tibet…

Malgré ces importants défis, Jigme a soutenu que les membres d’ICT avaient fait d’importantes contributions à la cause tibétaine et que, dans le futur, il y aura plus d’opportunités pour aider le peuple tibétain.

Voici l’interview en complet, en tibétain, sous-titrage en anglais.

ICT et traduction France Tibet

 

Dhdondup Wangchen témoigne devant le Congrès des Etats-Unis de sa vie au Tibet sous le joug chinois