Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

04/08/18 | 19 h 14 min par Brice Louvet

Sous le Tibet, le manteau de la Terre s’est déchiré en quatre morceaux massifs

Sous le Tibet, le manteau terrestre s’est déchiré en quatre morceaux massifs, selon un nouveau modèle informatique, nous donnant un aperçu sans précédent de ce qui se passe sous la surface de notre planète. La découverte pourrait permettre d’anticiper les futures activités sismiques dans la région.

Les spécificités des processus géologiques profonds qui se sont produits il y a environ 50 millions d’années – lorsque les plaques tectoniques indienne et eurasienne sont entrées en collision – sont longtemps restées mystérieuses. Une équipe de géologues de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign (États-Unis) a récemment produit un modèle informatique nous fournissant l’image la plus claire à ce jour de ce qui « se trame » sous la surface du plateau tibétain. Pour ce faire, les chercheurs de sont appuyés sur une variété de lectures sismiques et de données géologiques. Les détails de cette étude sont rapportés dans les Actes de l’Académie nationale des sciences.

« La collision continentale entre les plaques tectoniques indienne et eurasiatique a façonné le paysage de l’Asie de l’Est, produisant certains des séismes les plus meurtriers au monde », explique Xiaodong Song, professeur de géologie à l’Université de l’Illinois. « Cependant, le vaste haut plateau est largement inaccessible aux études géologiques et géophysiques ».

Les géologues révèlent ici que la couche du manteau supérieur de la plaque tectonique indienne semble être déchirée en quatre morceaux plongeant sous la plaque asiatique.  Chacun à un angle et une distance différents de l’origine de la déchirure. Lorsque ces déchirures apparaissent, elles affectent la quantité de chaleur du cœur de la planète qui atteint le manteau et la croûte, et donc la malléabilité de celle-ci – et la probabilité qu’un séisme important se produise. « La présence de ces déchirures aide à donner une explication uniforme sur la raison pour laquelle des tremblements de terre profonds du manteau se produisent dans certaines parties du Tibet du sud et du centre, et pas d’autres », poursuit le chercheur.

« Ce qui était auparavant considéré comme des lieux inhabituels pour certains tremblements de terre intercontinentaux dans le sud du plateau tibétain semble maintenant avoir plus de sens après l’examen de ce modèle », explique Jiangtao Li, co-auteur de l’étude. « Il existe une corrélation frappante avec l’emplacement des tremblements de terre et l’orientation du manteau supérieur fragmenté de l’Inde ».

En substance, l’identification de ces plaques déchirées pourrait aider à sauver des vies en cas de tremblements de terre. Bien que la prédiction d’un séisme avec un degré de précision réel soit impossible en raison des variables impliquées, avoir une idée approximative du moment et de l’endroit où les tremblements peuvent frapper pourrait aider à mettre en place des procédures d’urgence après une catastrophe.

 

Crédits : Pixabay / wuxf

Source

Articles liés : 

Une IA a détecté 17 fois plus de tremblements de terre que les méthodes traditionnelles

Une comparaison imagée de la puissance des tremblements de terre à travers le monde

Les plus gros tremblements de Terre sont-ils influencés par la Lune ?