Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

14/02/17 | 14 h 47 min par Rédaction France Tibet

TOULOUSE / ALERTE ROUGE : Un virus asiatique a-t-il contaminé le Préfet, qui ordonne l’expulsion d’un Tibétain ?

drapeau_flottant

Oui… quelle mouche pique les Préfets actuellement …?

En ces temps de grippe aviaire … d’origine asiatique, il est presque normal de se poser la question !

La période électorale et ses soubresauts ferait-elle craindre à nos Préfets une néfaste chasse aux sorcières, s’ils n’appliquent pas les ORDRES.

Au fait, quels ordres ? Pourquoi cette expulsion d’ un demandeur d’ asile réfléchi alors que nous, citoyens ordinaires, sommes bien obligés d’accepter les migrants imposés par les mêmes autorités françaises …? sans consultation des citoyens d’ailleurs…

Ou bien ce Gouvernement n’est -il pas tout simplement inféodé à Pékin, pour toutes les raisons imaginables relatives au business et aux investissements escomptés.

N’ oublions pas les problèmes de l’ aéroport de Toulouse, l’attente d’industriels chinois sur la zone aéroportuaire de Châteauroux Déols en Berry, les ventes d’ excellentes terres à blé… seulement 16 000 hectares, encore en Berry… le lait récolté en Bretagne pour expédier en poudre vers la Chine ….

Il semble que Madame Merkel, plus  affirmée dans le domaine des Droits de l’ homme ait pourtant de meilleurs résultats commerciaux.

Rappelons que le Dalaï Lama  a été plus que snobé par les autorités françaises, lors de sa venue en France  à l’automne 2016 …

Donc retour à à Toulouse : le cas de Sonam nous inquiète ENORMEMENT.  Sonam est sous le coup d’une mesure d’expulsion avec renvoi vers l’Italie où il avait touché le sol européen la première fois ; mesure décidée par Monsieur le Préfet Mailhos, alors que Sonam a pu retrouver un membre de sa famille dans cette ville, ce qui est démenti par le même Préfet, mais confirmé par une professeure de l’ INALCO, qu’ on ne peut soupçonner de

… Sonam a aussi déjà bien entamé un processus d’ intégration dans notre pays, suivant assidûment ses cours de langue française, ce qui, reconnaissons-le, n’est pas le plus courant des migrants ou des demandeurs d’asile.

En Italie, la communauté tibétaine est réduite à quelques moines. En France, cette Communauté tibétaine, non violente par ailleurs, est importante depuis les premiers Tibétains orphelins invités par le Général de Gaulle, alors que même il reconnaissait la Chine.

Merci d’avoir donné ces quelques minutes pour prendre connaissance de ce cas particulier et inédit et de consacrer  encore quelques instants afin d’ envoyer un court et clair message à Monsiieur le Secrétaire Général de la Préfecture de Toulouse, à défaut de pouvoir joindre Monsieur le Préfet.

MERCI  d ‘apporter votre soutien à Sonam

 et de signer cette pétition

 https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_Pascal_MAILHOS_Prefet_de_Haute_Garonne_contester_larrete_dexpulsion_concernant_Sonam_Dondhup_tibetain/?pv=0&fb_action_ids=10211914665044865&fb_action_types=avaaz-org%3

 Merci aussi, si vous le souhaitez d’ utiliser le lien suivant pour tenter de stopper cette expulsion et faire connaître votre soutien :

http://www.haute-garonne.gouv.fr/Contactez-nous

Que faire ? 

Monsieur le Préfet est en vacances … normal c’est la saison … ! Il est donc impossible de demander un entretien ou de lui soumettre une ultime requête.

LE  « GUICHET »  répond …mais avec tant d’agressivité hautaine qu’il eût mieux valu qu’il fut fermé ! Bien sûr, le Consulat de Chine de Toulouse n’est pas loin … ! des pressions plus rapprochées existeraient-elles ? qui sait ?Airbus … l’ Aéroport de Toulouse Blagnac  … Obéit-on à ce point ? … « au pied » ?

Alors, voici la situation et le parcours de Sonam, présentée par l’un de ses professeurs  : 

« Sonam Dhondrup, jeune Tibétain arrivé en France après être passé en Italie, risque d’être renvoyé en Italie ce MERCREDI 15 janvier 2017.

Sonam est actuellement en centre de rétention – situé au bout de l’aéroport… donc inaccessible – prêt pour le départ en avion, via Paris, pour Rome où l’attendra la police italienne.
Le renvoi en Italie en soi n’est pas tragique mais personne ne peut affirmer que si Sonam risque d’être renvoyé en Inde ou ailleurs. Mais aussi il serait logique et humain de considérer que  Sonam a commencé à apprendre le français, qu’ il a pu retrouver de la famille à Toulouse.
Nous savons aussi que la Communauté tibétaine en France est très nombreuse et solidaire , ce qui n’est pas le cas en Italie ou  cette Communauté n’est pas représentée.
Il souhaite donc ardemment rester en France. »
Sonam a le soutien de plusieurs Parlementaires entre autres Messieurs Bloche, Folliot, Lucca…, de plusieurs Maires de la région de Toulouse, membres du Collectif de Parrainage de Communes du Tibet par des Communes  de France …
Le député P. Folliot a déjà écrit plusieurs lettres pour appeler le Préfet de Haute Garonne à la clémence, en vain…. Un réfugié tibétain en voie d’ intégration est donc si dangereux aux yeux de Monsieur le Préfet ? La loi vous dis- je …la loi … l’article Dublin, alinea 3
Mr Roland Barraux, diplomate et écrivain, ancien Ambassadeur de France qui fut en poste à Kathmandu et ne connaît que trop bien la situation des Tibétains et les persécutions subies, lui apporte aussi son soutien … « 

Lettre adressée par M. Jean Louis Halioua 

 Maire de Salles sur Garonne et et initiateur de la Campahgne de Parrainage  à

Monsieur le Préfet,

Alerté par la situation de M. Sonam DHONDUP, je vous demande de bien vouloir réexaminer son dossier et d’éviter qu’il soit renvoyé en Italie, pays où M. Dhondup n’a absolument aucun lien familial.

Au vu des différents courriers qui vous ont été adressés, en particulier par des parlementaires et par le Bureau du Tibet, vous avez pu constater la volonté de M. Dhondup de s’intégrer le plus rapidement possible dans notre pays. Il suit des cours de français de manière assidue, réside chez un des membres de sa famille.

Vous n’êtes pas sans connaître, les difficultés politiques que subissent les Tibétains sur leur territoire depuis des décennies.

Les immolations trop nombreuses, les interdictions sur le plan religieux, les arrestations musclées, les incarcérations pour raison idéologique ou politique, les tortures sont des raisons qui expliquent la volonté de certains jeunes tibétains de fuir à regret leur pays pour essayer de trouver la sécurité dans un pays qui respecte la démocratie.

Nous sommes encore dans le monde, le symbole même de l’accueil des peuples opprimés et du refuge trouvé dans le giron de la démocratie.

Monsieur le Préfet, vous savez aussi que les Tibétains sont des citoyens très respectueux des lois de par leur philosophie non-violente. Ils n’ont de cesse d’aider les autres, de cultiver une fraternité ouverte et tolérante. De par leur principe et leur culture asiatique, un Tibétain ne souhaite pas être assisté par une communauté. Les Tibétains sont habitués à un contexte de vie plus difficile qu’en Occident et ils n’ont pas peur de s’investir dans le monde du travail.

Monsieur Sonam Dhondup, accompagné par sa communauté et par son réseau d’amis, a un objectif professionnel et souhaite s’accomplir au sein de notre pays.

En tant que représentant du Collectif des Communes qui parrainent des Communes tibétaines, et au nom de mes confrères, je sollicite votre bienveillance afin de bien vouloir réexaminer la situation de M. Dhondup, et de lui permettre de réussir son projet d’être un citoyen français enfin libre et heureux.

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, veuillez agréer, Monsieur le Préfet de Région, l’expression de ma haute considération.

 Jean Louis Halioua 

 Maire de Salles sur Garonne 

 Et en piqûre de rappel …

 N’oublions pas aussi que le Préfet de Haute Savoie, en date du 15 décembre 2016, a sommé Monsieur  Jean Luc Bidal de retirer le drapeau du Tibet de la Mairie de Sciez, Commune  engagée pour le Tibet, de  longue date ! Cette sommation seulement quinze jours après sa prise de fonction fin  novembre 2016… ;  sans aucun doute sous la pression de M. Bernard Accoyer poussé par le lobby chinois en France, puisque  Monsieur Accoyer se trouve  être vice-président du Groupe d’Amitiés France chine à l’ Assemblée  Nationale, en même temps d’ailleurs que Maire d’Annecy le Vieux donc collègue de Jean luc Bidal !
CQFD
RESTONS VIGILANTS
Attention au suivi de toutes nos actions… le vent tourne mal, semble-til 
Pékin se sentirait-il tout puissant en France ?
Merci de votre attention et de votre soutien.
Le Bureau de France Tibet