Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

05/09/17 | 10 h 53 min par Tenzin Dharpo

TSOGO : Agression injustifiée de la police sur des Tibétains dans le comté de Draggo

DHARAMSHALA, 29 août: on rapporte que la semaine dernière, un groupe de Tibétains en pique-nique a été attaqué sans motif par la police chinoise dans la ville sichuanaise de Tsogo, située dans le comté de Draggo en territoire tibétain occupé. Les victimes, parmi lesquelles on compte une personne âgée, ont subi de graves blessures et on a dû les envoyer en urgence à l’hôpital de Chengdu, capitale de la province.

Le 25 août, un groupe de Tibétains originaire du village de Gorum, comté de Draggo, étaient en train de pique-niquer chez eux quand une trentaine de policiers chinois ont débarqué et agressé les villageois. Certaines sources affirment que les pique-niqueurs ont été encerclés par la police qui leur a demandé de se mettre en ligne avant de commencer à les frapper.

Une source citée par Radio Free Asia a déclaré qu’un“ homme âgé d’environ 70 ans a été blessé si gravement qu’on a dû le transporter d’urgence vers les service de soins intensifs de l’hôpital de Chengdu″ ainsi que d’autres atteints de blessures sérieuses, comme des côtes cassées et des contusions.

Selon Radio Free Asia, dix personnes ont été blessées tandis que d’autres étatient atteintes de lésions plus sévères et devaient être admis dans les hôpitaux locaux pour des soins d’urgence.

Le chef du village, qui se trouvait parmi les pique-niqueurs, a demandé à la police de s’expliquer, mais il a été roué de coups et placé en détention.

Un peu plus tard, selon la même source, les Tibétains ont lancé des recours aux autorités locales pour obtenir des explications quant à l’incident et des copies ont été transmises aux autorités du Sichuan et de la Préfecture Tibétaine Autonome de Kardze (Ganzi). Les autorités n’ont encore fourni aucune explication sur l’évènement.

En février 2016, les autorités chinoises ont annoncé la saisie de toute photo du Dalaï Lama en vente ou en stock par les autorités de ce même comté. Les commerçants qui ne se soumettraient pas à cette mesure à la date indiquée ou n’arrêteraient pas la vente ou l’exposition de ces photos dans leur vitrine seront châtiés, ont déclaré les autorités.

Traduction France Tibet