Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

07/08/15 | 16 h 58 min

Un manifestant Tibétain à nouveau arrêté pour avoir tenté de célébrer l’anniversaire du Dalai Lama

Pasang Wangchuk dans une photo non datée

Un homme d’affaires tibétain libéré par la police l’année dernière après avoir manifesté seul dans la province du Sichuan a été incarcéré à nouveau pour avoir tenté de célébrer l’anniversaire du chef spirituel en exil le Dalaï Lama.

Pasang Wangchuk, 37 et père de trois enfants, a été arrêté le 6 juillet dernier, après avoir fait des offrandes en public pour marquer le 80ème anniversaire du Dalaï Lama au mépris des interdictions des autorités chinoises, nous apprend cette semaine un Tibétain vivant en Inde.

« La police a considéré l’offrande d’encens à Sa Sainteté le Dalaï Lama comme une infraction à caractère politique » nous apprend la source, parlant sous condition d’anonymat et citant des sources locales. « Wangchuk a été rapidement été arrêté et serait actuellement détenu dans une prison de Kardze (Ganzi) au Sichuan dans la préfecture autonome tibétaine. Comme à l’accoutumée nous n’avons aucune information sur son état de santé.

Récidive

Wangchuk avait déjà été arrêté en octobre 2014, après avoir manifesté seul sur le marché de la ville de Kardze dans lequel il avait crié des slogans appelant à la liberté du Tibet et au retour au Tibet du Dalaï-Lama. Lorsqu’il a été libéré un mois plus tard, « la police l’a averti qu’il serait placé sous surveillance policière pendant un an ».

Le Dalaï Lama est considéré par Pékin comme un dangereux séparatiste. Les Autorités chinoises ont renforcé les restrictions à travers les régions tibétaines cette année à l’avance de l’anniversaire du Dalaï Lama le 6 juillet dernier. Des affiches avaient été publiées pour avertir la population de l’interdiction de célébrer cet événement jugé comme politiquement sensible et avaient bloqué tous les rassemblements publics qui auraient pu être liés.

Depuis le 21 juin, Internet a été coupé pendant pratiquement un mois, plongeant le Tibet dans un véritable black-out médiatique, la connexion a été rétabli que depuis le 24 juillet, les informations sur les arrestations nous parviennent depuis, sur la base des témoignages, au compte goutte. La nouvelle de l’arrestation de Wangchuck ne nous est parvenu que jeudi 6 juillet.

Traduction France Tibet