Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

Accueil » Agenda » 60ème anniversaire du grand soulèvement du peuple tibétain à Lhassa
Le 09 mars 2019 à Colmar

60ème anniversaire du grand soulèvement du peuple tibétain à Lhassa

« Tant que l’on parlera du Tibet, le Tibet survivra » 14ème Dalaï-Lama

 

10 mars 1959 : 60ème anniversaire du grand soulèvement du peuple tibétain à Lhassa

Plus de 80 000mortsdans l’année

 

Venez nous rejoindre, ne serait-ce qu’un moment,  pour commémorer ce massacre lors du  prochain rassemblement avec l’association « liberté au Tibet »

 

Statue de la Liberté rond-point nord Colmar

samedi  9 mars  de 14h à 16h

 

les membres de l’association seront disponibles pour vous informer sur la situation de plus en plus répressive que vit le peuple tibétain sur son sol. La Chine pille et saccage l’environnement sans tenir compte de l’avis des autochtones, les droits à la liberté de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association sont bafoués quotidiennement.

Durant les 10 dernières  années, pas moins de 155 Tibétains, femmes, hommes et adolescents, qu’ils soient moines ou laïcs, ont eu recours à une forme de protestation ultime, l’auto-immolation par le feu,  pour manifester leur désapprobation et leur désarroi  face à l’oppression chinoise implacable qui ne cesse de  s’intensifier, et pour réclamer la liberté pour les Tibétains dans leur propre pays ainsi que le retour du Dalaï-Lama.

 

> >  « Le 10 mars 1959, ce sont des dizaines de milliers d’hommes et de femmes qui descendent dans les rues de Lhassa pour réclamer l’indépendance du Tibet. Ce mouvement de protestation, porté par une population déjà exaspérée, fut réprimé dans un bain de sang. Selon une estimation chinoise, près de 87 000 Tibétains furent massacrés dans le seul Tibet central. Il fallut un peu plus de trois jours à l’Armée Populaire de Libération pour venir à bout du soulèvement, mais elle ne réussit pas à étouffer le mouvement de résistance qui se répandait dans tout le Tibet.

> > Le soulèvement du 10 mars et sa répression sans restriction eurent pour conséquence la fuite vers l’Inde du Dalaï Lama, des membres de son gouvernement et d’environ 80 000 Tibétains. Le gouvernement tibétain en exil, depuis son siège de Dharamsala, petite ville située au nord de l’Inde dans les contreforts de l’Himalaya, a développé, sous la conduite du Dalaï Lama, une résistance non violente à l’occupation chinoise, résistance qui a donné naissance à un Mouvement pour la liberté du peuple tibétain étendu aujourd’hui à l’échelle mondiale.

> > Le soulèvement du 10 mars 1959 à Lhassa, fut un événement charnière dans l’histoire de la résistance des femmes tibétaines. En effet, le 12 mars 1959, les femmes tibétaines organisèrent une manifestation nationale contre l’invasion chinoise à Lhassa, rejoignant les hommes dans leur résistance active. Environ 15 000 femmes y participèrent. La répression fut tout aussi massive envers les femmes et marqua le début d’une répression totale. Plusieurs milliers de celles-ci furent arrêtées et, plus particulièrement, les dirigeantes de cette manifestation – Kundéling KunsangGaling Shar Choe-laPékong Penpa DolmaTawutsang DolkarDemo ChiméTsong Khang MéméKukarshar KelsangRisur Yangchen qui furent publiquement exécutées par la suite. Sans oublier le sort réservé aux centaines de femmes tibétaines qui dès 1955, se sont engagées dans la résistance armée contre l’invasion chinoise au Tibet oriental comme le démontrent les témoignages de Ama Adhe et Ani Patchen ».

bureau du Tibet à Paris article intégral sur www.tibet-info.net