Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

Accueil » Agenda »
Le 17 janvier 2020 à VESOUL : "Atelier de calligraphie" animé par Tashi Gentsen, artiste et ancien moine tibétain...

Au cœur de la semaine des arts tibétains, jusqu’au 19 janvier, en amont du 26e  Festival international des cinémas d’Asie, Tashi Gentsen, ancien moine tibétain, animera un atelier de calligraphie pour les enfants et les adolescents mercredi 15 janvier.4
Il est aussi calligraphe. Photo ER

Il est aussi calligraphe. Photo E

« Là-bas, au Tibet, la culture est en train de disparaître. À cause de la répression, beaucoup de jeunes ne connaissent plus ni la langue, ni la tradition », observe Tashi Gentsen, depuis Besançon, sa terre d’exil.

Défendre sa culture est devenu l’apostolat de l’ancien moine tibétain. Mais, c’est aussi un crime qui aurait pu le conduire dans les geôles de son pays où il était passé maître d’art.

Confié à 8 ans, selon la tradition tibétaine, par sa famille à un monastère bouddhiste, il y reste jusqu’à 23 ans. Et y étudie, parallèlement à la spiritualité traditionnelle, les arts tibétains, la peinture, la sculpture, la couture traditionnelle monastique.

« J’ai dû fuir mon pays pour avoir osé dessiner un petit drapeau tibétain parmi les drapeaux de prière traditionnels »

Il s’est spécialisé dans la calligraphie et la peinture de thangkas, ces rouleaux de toile de toutes tailles et peints ou dessinés, caractéristiques de la culture bouddhiste tibétaine.

« J’ai dû fuir mon pays pour avoir osé dessiner un petit drapeau tibétain parmi les drapeaux de prière traditionnels », indique l’artiste qui a marché 35 nuits durant vers le Népal et l’Inde avant d’arriver en France.

Depuis 2009, Tashi Gentsen vit à Besançon où il anime des ateliers de peinture. Il accepte des invitations partout en France, occasions pour lui de promouvoir la culture de son pays.

Au cœur de la semaine des arts tibétains, du 13 au 19 janvier, en amont du 26 ème  Festival international des cinémas d’Asie, Tashi Gentsen animera un atelier de calligraphie à l’intention des enfants et des adolescents mercredi après-midi. Il sera également présent au vernissage de l’exposition de ses œuvres, le vendredi 17 janvier, à 18 h.

Un spectacle prolongera le vernissage.

Inscription pour l’atelier de calligraphie au 07 82 12 09 86.

Accompagné d’une conteuse qui jalonnera les étapes du voyage musical à travers l’immensité du monde tibétain, Tshering Wangdu emmènera le public ce vendredi 17 janvier à 19 h 45, sur le Toit du monde, à la découverte d’une civilisation extraordinaire où tout lui est source d’inspiration : la nature, l’amour, la foi, le charisme de ses maîtres religieux. Artiste musicien, chanteur et danseur, Tshering Wangdu a été initié dès son plus jeune âge aux chants et aux danses du Tibet.

Vendredi 17 janvier, à 19 h 45, à la salle des conférences de l’Hôtel de ville, chants, musiques et danses du Tibet par Tshering Wangdu. Entrée libre.

L’exposition

Du vendredi 17 janvier au dimanche 23 février, tous les jours de 14 h à 18 h sauf le mardi, à la chapelle de l’hôtel de ville (entrée cour de la mairie), exposition par Tashi Gentsen peintre et calligraphe tibétain. Entrée libre.