Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

Accueil » Agenda » La tradition de Pema Lingpa et la redécouverte d’une iconographie
Le 12 décembre 2017 à PARIS / MUSEE CERNUSCHI :

La tradition de Pema Lingpa et la redécouverte d’une iconographie

La SEECHAC annonce la tenue d’une conférence de Namgyal Henry, tibétologue, et Mélodie Bonnat, conservateur-restaurateur de peintures :

La tradition de Pema Lingpa et la redécouverte d’une iconographie

La conférence se tiendra le 12 décembre 2017, à 18h00,

au Musée Cernuschi 

7, Avenue Velasquez, 75008 Paris

La SEECHAC (Société Européenne pour l’Etude des Civilisations de l’Himalaya et de l’Asie Centrale) annonce la tenue de la conférence suivante :

La tradition de Pema Lingpa et la redécouverte d’une iconographie

par Namgyal Henry, tibétologue, et Mélodie Bonnat, conservateur-restaurateur de peintures

 

La conférence se tiendra le 12 décembre 2017, à 18h00,

au Musée Cernuschi (7, Avenue Velasquez, 75008 Paris)

 

Résumé : Pema Lingpa (1450-1521) était un découvreur de trésors spirituels dont la tradition se répandît au Bhoutan et au Tibet. Des Ngakpas de la vallée des nuages l’étudièrent et l’enseignèrent à leur retour de leur voyage au Tibet au 17ème siècle. Depuis, elle devint la tradition principale de la région. Les moines et les Ngakpas pratiquent des rituels journaliers dans le Tsug Lhakhang et honorent des requêtes spirituelles de toute la vallée et de bien plus loin. Ils se réunissent également lors de jours particuliers du calendrier bouddhiste pour accomplir des rituels collectivement. Le gardien du Tsuglakahng pratique des rituels journaliers et honore des requêtes spirituelles de toute la vallée et de bien plus loin.

Au début des années 1840, le monastère fut attaqué par des forces Sikhs qui y mirent le feu. Depuis ce temps, les peintures murales sont couvertes d’une épaisse couche de suie noire. Le projet de restauration des peintures a pour objectif de retirer la suie noire et de révéler les couleurs originales ainsi que l’iconographie des peintures. Depuis 2013, une équipe de restaurateurs expérimentés tente d’accomplir ce travail délicat de conservation-restauration et de redécouvrir les peintures murales.

L’analyse technologique des peintures a révélé la préciosité des matériaux utilisés par les peintres et l’iconographie, au fur et à mesure du nettoyage, apporte des informations importantes pour mieux comprendre l’histoire religieuse de la région. Cette présentation abordera les aspects historiques de la tradition de Pema Lingpa puis les enjeux techniques du projet de restauration et les premiers résultats déjà obtenus.

Pour plus de détails, voir la page de l’événement : http://seechac.org/activites/la-tradition-de-pema-lingpa-et-la-redecouverte-dune-iconographie/

Conférence SEECHAC : La tradition de Pema Lingpa et la redécouverte d’une iconographie

 

http://www.sfemt.fr/conference-seechac-la-tradition-de-pema-lingpa-et-la-redecouverte-dune-iconographie/