Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

20/12/16 | 16 h 25 min par Claude Arpi

Un autre aéroport sur le plateau

La préfecture du Tibet autonome de Karze (ou Garzi ou Kardze) est située à l’ouest du Sichuan, dans la province historique du Kham.

À ce jour, la préfecture soi-disant autonome couvre une superficie de 151 078 km2 avec une population d’environ 880 000 personnes (selon les chiffes de recensement chinois). Les Tibétains représenteraient 78% de la population totale. La capitale de la préfecture est Kangding (traditionnellement appelée Dartsedo ou Tachienlu).

À l’automne 1950, l’Armée Populaire de Libération a pris le contrôle de la région. C’est l’une des bases que Mao choisit lors de la bataille de Chamdo (octobre 1950).

Cette région a toujours été l’une des plus combatives de ce plateau, peuplé par les tribus Khampa ; à Karze, subsistent d’importants monastères, tels que Dzogchen, Dzongsar, Palpung, Sershul et plus récemment l’Institut Bouddhiste de Larung Gar, dont il a été question il y a peu dans les medias.

Selon Pékin, le meilleur moyen de pacifier la zone est sans doute d’y faire venir des millions de touristes. Les Khampas « rebelles » serviront alors de guides touristiques.

La solution à court terme est de rendre Karze accessible par les airs.

L’aéroport de Karze (Garzi) Gesar

Le nouvel aéroport de Karze (Garzi) Gesar est situé à la limite entre la commune de Laima dans le comté de Karze et celle de Cuo’a dans le comté de Derge.

L’aéroport est construit à 4028 mètres au dessus du niveau de la mer, à 52 km de la ville la plus proche du comté de Karze et à 150 km de la capitale du comté de Derge.

Le nouvel aéroport a reçu l’agrément de la Commission Nationale du Développement et des Réformes en octobre 2015. Son coût est estimé à 2,26 milliards de yuans (soit 414, 7 millions de dollars).

Sa piste, d’une longueur de 4000 mètres et d’une largeur de 45 mètres, a été prévue pour faire transiter 220 000 passagers et 660 tonnes de fret par an. Elle pourra accueillir des Boeing 737 et des Airbus A319.

Un terminal de 3600 mètres carrés recevra les passagers.

Ce sera le 3ème aéroport de la Préfecture de Karze, juste derrière les aéroports de Kangding et de Daocheng Yading.

Les travaux de construction ont débuté le 15 avril 2016.

Les premiers essais étaient prévus pour 2017, mais le 15 novembre dernier, Kangba TV a annoncé que, selon des sources proches de l’entrepreneur, le Kanding Airport Group Co Ltd a déclaré que la zone d’essais de l’Aéroport de Karze Gesar avait été achevée fin octobre (sans doute en avance sur les prévisions).

L’affaire du J-20

Curieusement, le 5 septembre, une photo représentant l’avion furtif J-20 chinois sur l’aéroport de Daocheng Yading est apparue sur le net. China Military Online a déclaré que « ceci a agi sur les nerfs sensibles des medias indiens, qui ont affirmé que le « déploiement du J-20 au Tibet est une riposte au projet indien de déployer le missile de croisière supersonique BrahMo le long de la frontière sino-indienne. »

Le même site internet expliquait que selon les « experts chinois », « le moment où la photo a été prise est incertain, et même si le J-20 est opérationnel, il est peu probable qu’il soit déployé en premier lieu le long de la frontière sino-indienne. De plus, même si c’est le J-20 qui apparaît sur l’aéroport de Daocheng  Yading, il pourrait s’agir d’un test de performance en haute altitude. »

Les Chinois devraient tout de même savoir s’il s’agit du J-20 ou bien d’un leurre.

Le 2 septembre NDTV rapportait : « L’image de l’avion furtif a paru sur Twitter et sur deux sites en lien avec la défense, longtemps après que la Chine ait dissuadé l’Inde de déployer les missiles supersoniques BrahMo le long de l’Himalaya. »

Les médias indiens avaient ajouté : « Le J-20 est un avion de combat à double réacteur avec des éléments furtifs qui lui permettent d’être parfois indétectable par les radars, ce qui, lors de combats aériens, lui confère un avantage certain sur les avions de combat conventionnels qui, eux sont détectables par les radars. Il est envisagé que le supersonique J-20 soit mis en production à une petite échelle en janvier. »

China Military Online a déclaré : « Les media indiens sont très préoccupés par l’apparition du J-20 au Tibet. »

La photo du J-20 montrait l’avion recouvert de bâches. L’aéroport de Daocheng Yading est situe à une altitude de 4267 mètres, bien plus haut que le nouvel aéroport de Karze ; l’aéroport de Daocheng Yading est en réalité l’aéroport civil le plus haut du monde.

Et bien sûr, il ‘existe pas d’aéroports « civils » en Chine.

Quelle que soit la réalité de la présence du J-20 sur l’aéroport de Daocheng Yading, le nouvel aéroport de Katze Gesar sera d’un accès beaucoup plus aisé, puisque situé « seulement » à 4028 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le nouvel aéroport sera, bien sûr, utilisé à des fins « civiles », mais aussi pour gérer les désordres internes …. et en cas de conflit avec l’Inde (Aruchanal n’est pas loin).

Claude Arpi
Traduction France Tibet