Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

05/06/16 | 19 h 14 min par LOUISE BOURBONNAIS

« Espoir, paix et sagesse universels »… dans le Jounal de Montréal

Sofia

Au moment où les mauvaises nouvelles abondent et que plusieurs sont pessimistes quant à notre avenir, le Dalaï-lama lance un message d’espoir. La paix intérieure, l’altruisme et la compassion sont ses valeurs fondamentales. À travers cet ouvrage, il lance une invitation à chacun de se transformer en adoptant ses valeurs universelles, l’unique façon, selon lui, de survivre à ce millénaire.

Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre le Dalaï-lama. C’est la biographe Sofia Stril-Rever, qui est aussi tibétologue, qui a eu la chance de le faire. De surcroît, ce n’est pas la première fois qu’ils se côtoient, ayant par le passé travaillé ensemble à l’écriture de deux précédents livres. «On n’en finit pas de devenir humain», s’exclamera-t-elle.

Certes, le 14e Dalaï-lama, et ceux qui l’entourent poursuivent leur cheminement vers la grande sagesse, travaillant sans relâche à devenir une meilleure personne. Réflexion, suggestions et nombreux conseils abondent dans l’ouvrage Nouvelle réalité, afin d’avancer sur le grand chemin de la vie.

Parmi les nombreux messages transmis par le moine bouddhiste tibétain, on comprend que celui de l’espoir est primordial. Il ne faut jamais perdre espoir et ne jamais abandonner, estime celui qui en serait à sa quatorzième incarnation. Même dans les situations les plus ­préoccupantes, l’espoir devient l’ultime refuge de l’humanité. Plusieurs autres idéaux sont évoqués. Passer une seule journée sans manger de viande est déjà un pas de géant estime le grand maître, conscient que l’on tue 60 milliards d’animaux chaque année pour se nourrir.

Responsabilité universelle

Le Dalaï-lama explique que le destin de chacun est relié à celui des autres. Tout est relié, tout est matière à l’interdépendance et nous avons tous une responsabilité face au destin de ­l’humanité. La responsabilité universelle est cette nouvelle réalité, qu’il souhaite ­transmettre et qui doit passer par une certaine ­éducation. Chaque nation doit se donner ­rendez-vous sur la route de la paix. Et c’est par cette conscience que le monde pourra changer et que la paix dans le monde pourra survenir. La survie de l’humanité en dépend, prévient-il.

PHOTO COURTOISIENouvelle réalité Le Dalaï-lama, Sofia Stril-Rever Les Éditions des Arènes 268 pages

JDM_CA_Louise-Bourbonnais