Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

29/04/16 | 11 h 49 min

« Les fils de princes » de Jean-Luc Domenach

princes

A partir de 1927, les leaders communistes ne sont plus en sécurité et leurs enfants, sur lesquels reposent les espoirs politiques, doivent être protégés. Mao, Zhou Enlai et les autres préfèrent garantir leur survie en les envoyant en URSS, chez des parents éloignés, ou dans de modestes fermes. Ce n’est qu’en 1949 que ces rejetons rejoignent Pékin, après des années de privations, de souffrance et d’exil.
S’ouvrent alors pour eux les portes des Murs rouges de Zhongnanhai, dépendance de la cité interdite dans laquelle les clans familiaux des plus grands révolutionnaires sont réunis. Fêtes, loisirs et abondance rythment leur quotidien au sein de cette enceinte où ils font l’objet des plus grands soins. Ce sont les princes de la nouvelle aristocratie rouge.
Les purges révolutionnaires n’auront pas raison d’eux : ils sont formés dans les meilleures universités et le réseau colossal qu’ils ont développé dans la cour de Mao leur permet de prétendre aux meilleurs postes. Économie, politique, défense, la caste prend bientôt, et dans tous les domaines, la place des anciens leaders affaiblis, jusqu’à devenir, aujourd’hui, les maîtres de la Chine.
C’est l’histoire de ces princes rouges que nous raconte Jean-Luc Domenach dans cet ouvrage passionnant, enquête historique inédite sur cette élite à la tête d’un des empires les plus puissants du monde.Chercheur à Sciences Po, Jean-Luc Domenach y a été successivement directeur du CERI puis directeur scientifique auprès de Richard Descoings (1996-2000) avant de rejoindre l’université de Qinghua de Pékin (2002-2007). Aujourd’hui directeur de recherche émérite au CERI, il a effectué plus de quarante missions en Chine et séjourné longuement au Japon et à Hong Kong. Il a écrit de nombreux ouvrages sur la Chine populaire dont, chez Fayard, Chine, l’archipel oublié (1992) et Mao, sa cour et ses complots (2012), et chez Perrin La Chine m’inquiète (2009).