Le premier site d'actualité sur le Tibet

www.tibet.fr

23/05/19 | 20 h 06 min

« TEMPETE ROUGE » de Tsering Dondrup, traduction de Françoise Robin

Lire Tempête rouge, c’est comprendre que l’on a entre les mains un texte exceptionnel.

Exceptionnel par son sujet : ce roman raconte la révolte d’une communauté de pasteurs nomades contre l’impitoyable mainmise chinoise sur le Tibet, à la fin des années 1950. La population est décimée, les terres confisquées, les hommes emmenés en camp de travail forcé. Maladies, famine, violences, injustices. Vingt années noires de cauchemar. Exceptionnel également par son esprit libre et provocateur car ce témoignage est celui d’un romancier qui possède la parfaite maîtrise de son art, joue de tous les registres, de l’horreur à l’humour, et n’hésite pas à prendre pour héros de son histoire un lama bon vivant mais aussi arriviste et lâche, dont les déboires et les ruses placent le rire au coeur de la tragédie. Ce roman qu’aucune maison d’édition n’a accepté de publier en Chine, car jugé trop dangereux, a été interdit six mois après sa publication à compte d’auteur. Tsering Dondrup, un des plus éminents écrivains tibétains d’aujourd’hui, a été démis de son poste d’archiviste et ses demandes de passeport pour voyager à l’étranger lui sont régulièrement refusées.

« Tempête Rouge » est le roman de la tragédie tibétaine, ces deux décennies noires de la fin des années 50 au début des années 80.L’auteur campe un anti-héros de lama tibétain arriviste et lâche affublé du nom de « Yak Sauvage Rinpoché ». Courtisé par les nouveaux conquérants du Tibet, le voilà promené en Chine lors de tournées politiques – stratégie de séduction pour s’assurer la loyauté des « minorités ethniques ».

Bientôt pourtant, la révolte gronde au Tibet et le clan prend les armes contre le Parti Communiste Chinois. La défaite est rapide et cuisante. Il est fait prisonnier. Le voilà la cible des gardiens du camp où il est interné. Yak Sauvage fera partie des rares survivants quand vient la Révolution culturelle et sa violence indescriptible – mais où, au moins, on ne meurt plus de faim.

Né en 1961, fils de pasteurs nomades, Tsering Dondrup écrit depuis les années 1980 et a cofondé une des premières revues littéraires indépendantes du Tibet dans les années 1980. Son poste (dont il a depuis été radié) de directeur du Bureau des archives de la Préfecture Autonome mongole de Malho,  Amdo au Qinghai, lui donne accès à des informations confidentielles qui ont nourri les faits relatés dans « Tempête rouge ».

Tsering Dhondrup se base aussi  sur des faits réels, témoignages et histoires familiales qu’ il a recueillis.

Il dénonce les ravages de la présence chinoise au Tibet, n’épargnant ni les cadres corrompus, ni les lamas vénaux.

Edito :

  • Auteur(s) : Dondrup Tsering
  • Editeur : Philippe Picquier
  • Langue : Français
  • Parution : 04/04/2019
  • Nombre de pages : 183
  • Expédition : 260
  • Dimensions : 20.5 x 13 x 1.7